La Nouvelle Tribune

Bénin : Léhady SOGLO réaffirme sa vision de faire de Cotonou un poumon vert

Espace membre

A l’instar des autres communes, la ville de Cotonou n’est pas restée en marge de  la traditionnelle cérémonie annuelle de la journée de l’arbre. C’est le centre de santé d’Agla sis dans le 13ème arrondissement que le Maire de Cotonou Léhady Vinagnon SOGLO a officiellement choisi pour sacrifier à cette tradition. C’était hier 1er juin 2015.  

«  Nous sommes ici à Agla dans un centre de santé qui a manifestement besoin de couvert végétal pour permettre  à ses patients de se reposer,  se prélasser et se protéger du soleil ». Ainsi déclarait la première autorité municipale de Cotonou  Léhady Vinagnon SOGLO en présence des élus locaux et des populations de la localité. Fidèle à sa vision de faire de Cotonou un poumon vert et grâce au soutien de l’ONG Arbre de vie, le Maire a symboliquement mis en terre quelques  jeunes plans d’arbres dans l’enceinte de l’hôpital.

Le premier citoyen de Cotonou en a profité pour rappeler l’importance combien capitale de l’arbre dans la vie. A titre d’exemples, il a cité l’oxygène, la fraîcheur, la pluviométrie et sans oublier le rôle de la biomasse dans la régulation de l’atmosphère. Le choix d’un centre de santé pour servir de cadre à la célébration de la journée de l’arbre n’est pas le fruit d’un hasard. En effet, selon le patron de l’hôtel de ville, ce centre de santé a besoin de couvert végétal. C’est donc pour permettre à tous ses usagers de  bénéficier, d’ici quelques temps, de l’ombre, de la fraîcheur et par conséquent du bienfait de la végétation et des plantes que ce choix a été opéré.                    

Léhady SOGLO a également rassuré la population qu’il existe une réflexion au niveau de la municipalité en vue de la mise en place d’un poumon vert à Cotonou. A l’instar de la ville de Ouagadougou, l’autorité municipale ambitionne de mettre en place à Cotonou un parc afin de permettre à la ville de mieux respirer comme cela se doit. Pour finir, il n’a pas manqué de lancer  un appel à toute la population pour l’entretien de ces plans qui viennent d’être mis en terre. « Nous sommes tous responsables du maintien en bon état de ces arbres. Car l’arbre, c’est la vie. Donc nous avons besoin de faire vivre ces arbres le plus longtemps possible parce que ce faisant, c’est nous-mêmes que nous faisons vivre », a-t-il ajouté.