La Nouvelle Tribune

Lutte contre les inondations au Bénin : la mairie de Cotonou dénonce des actes d’incivisme

Espace membre

Les efforts consentis par les autorités municipales de Cotonou pour sortir les populations des affres des inondations se trouvent malheureusement confrontés à de nombreux goulots d’étranglement. Il s’agit notamment des comportements de certains citoyens, apparemment animés de mauvaise foi,qui prennent d’assaut les bassins de rétention d’eau, créant ainsi de graves nuisances à toutes les populations.

C’est le triste constat effectué hier lundi sur le terrainpar une délégation de la municipalité conduite par le 2ème adjoint au Maire Augustin HOUESSINON. Le point qui a le plus retenu l’attention de toute la délégation est situé derrière le Palais de la Marina sis dans le 12ème arrondissement en allant vers la plage. Le constat est désolant et révoltant. En effet, le plus grand réceptacle d’eau de toute la ville qui permet l’écoulement rapide et facile des eaux pluviales issues des grands collecteurs de Cotonou est malheureusement morcelé et vendu à des individus qui y érigent de grandes constructions. Face à cette situation qui pourrait causer des ennuis graves à tous les Cotonois, les responsables de la municipalité n’ont pas hésité à prendre leurs responsabilités. Ils ont interpellé sur le champ les auteurs de ces constructions, leur enjoignant de surseoir à tous travaux.

« La situation ici est ahurissante. Nous prendrons nos responsabilités car force doit rester à la loi », a martelé Augustin HOUESSINON avant de poursuivre en ces termes : « la mairie de Cotonou veut.....opérer si besoin, des casses pour libérer la ville de la menace d’inondation qui plane sur elle…». Ce qui parait triste et paradoxal, c’est que les mêmes individus qui incriminent la mairie en cas d’inondations sont ceux-là mêmes qui s’illustrent par ces actes d’incivisme caractérisés en occupant de façon anarchique les emprises de l’eau. Des agissements qui sont de nature à saboter les nombreux efforts fournis par la municipalité en matière de lutte contre les inondations.

Que ce soit dans les quartiers d’Akogbato, de Gbèdjromèdé ou non loin du Ciné Concorde à Akpakpa, le constat est le même : l’incivisme tend à gagner la ville. Face à cette situation, le maire Léhady SOGLO et son équipe n’entendent pas croiser les bras. Ils se disent déterminés à agir pour améliorer les conditions de vie des citoyens de la ville vitrine du Bénin. « On ne peut pas vouloir d’une chose et son contraire. On ne peut pas indexer la ville lorsqu’il y a des stagnations d’eau ou des inondations et au même moment boucher les ouvrages d’assainissement construits à cet effet. Nous sommes en présence de beaucoup d’actes d’incivismes. Des constructions anarchiques ont été érigées dans l’emprise des voies pour empêcher les travaux d’assainissement. Force doit rester à la loi….. Nous ne laisserons pas des individus nous empêcher d’avancer » avait prévenu le Maire Léhady SOGLO lors de l’une descente récente sur le terrain.

Dans le même élan de développement de la ville, plusieurs populations soutiennent les responsables municipaux et les invitent à sévir pour libérer ces espaces publics de leurs occupants.