La Nouvelle Tribune

Bénin : Noël Chadaré passe au crible les décisions du gouvernement Talon

Espace membre

Le Secrétaire général de la Cosi-Bénin, Noël Chadaré, était l’invité de l’émission ‘’Zone Franche’’ de ce dimanche 15 mai 2016 sur canal3 Bénin. Il s’est prononcé sur la plupart des décisions prises par le nouveau gouvernement et  en a profité pour énumérer quelques doléances des travailleurs.

« Nouveau départ : les attentes des acteurs sociaux ». C’est le thème sur lequel s’est prononcé Noël Chadaré sur l’émission ‘’zone franche’’ du dimanche dernier. Le secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin) s’est prononcé sur plusieurs décisions du gouvernement. Il juge salutaires certaines décisions comme la suspension de l’exploitation du bois. Le Sg de la Cosi-Bénin estime que c’est une bonne décision car le déboisement entraîne une chaleur intensive dans le pays.

Lire Bénin : la commercialisation de bois d'œuvre, du charbon de bois à nouveau autorisée

« Le gouvernement doit envisager à court terme la politique des gaz et subventionner cette dernière en vue de réduire la consommation du bois », propose l’invité de ‘’Zone Franche’’. Aussi évoque-t-il la décision d'interdiction des postes téléviseurs dans les administrations publiques. Pour lui, « l’intention est bonne mais la méthode n’est pas efficace ».

Noël Chadaré juge plus efficace une sensibilisation pour une prise de conscience dans nos administrations car les portables et ordinateurs remplacent valablement les postes téléviseurs chez ceux qui ne veulent pas travailler. Le syndicaliste reconnaît les efforts du ministre de la fonction publique Adidjatou Mathys. « Elle a montré qu’elle est prête à  écouter et travailler avec les syndicats des travailleurs et à ne pas prendre de décisions sans nous » a-t-il laissé entendre avant de faire remarquer que ce sont les actes qu’elle posera qui certifieront son dynamisme.

Les attentes des travailleurs

Le Sg de la Cosi-Bénin revient sur les différentes doléances faites à l’ancien régime et qui sont restées en instance.

«Le régime actuel doit savoir que le gouvernement est une continuité et respecter les accords fait avec l’ancien président Yayi Boni » explique-t-il.

Noël Chadaré fait allusion à la prime de motivation des agents de santé, à la question des retraités sans oublier les enseignants. Pour lui la question des enseignants doit être une priorité pour le gouvernement de Talon. Le syndicaliste affirme que 80% des enseignants dans les collèges publics sont des vacataires. Il faut que le gouvernement revoit cela. Il insiste également sur les carnets de retraite qui doivent être prêts dès l’admission à la retraite afin d’éviter la souffrance des retraités qui peinent à percevoir leurs pensions. Noël Chadaré a également tenu à souligner que les syndicalistes ne sont pas dans l’opposition mais plutôt dans un état de veille.