La Nouvelle Tribune

Assemblée nationale : Des démissions en cascades font couler trois groupes parlementaires

Espace membre

Prédite depuis la victoire du président Patrice Talon lors de la dernière élection présidentielle, la reconfiguration des groupes parlementaires à l’Assemblée nationale est désormais une quasi-réalité. Trois groupes parlementaires viennent en effet de voler en éclat. Ceci, consécutivement à des démissions en cascade enregistrées par chacun d’eux.

Le premier groupe parlementaire enseveli est celui dénommé « République et démocratie ». Ce groupe parlementaire présidé par l’ancien maire de Parakou, l’honorable Rachidi Gbadamassi a perdu sept (07) des dix (10) membres qu’il compte y compris le « professeur titulaire de chaire de Politique » lui-même.  

Composé de neuf (09) membres, le nombre requis pour un groupe parlementaire,  « République, Paix et progrès » est le second groupe parlementaire qui disparaît de l’Assemblée nationale. Ayant à sa tête l’honorable-dah Octove Cossi Houdégbé, ce groupe parlementaire se disloque après la démission de deux de ses membres.

Le groupe parlementaire jusque-là présidé par l’ancien ministre de l’Energie et de l’Eau du défunt régime, l’honorable Barthélémy Dahoga Kassa n’existe également plus au parlement béninois. Composé de dix (10) députés, ce groupe parlementaire a été réduit à néant après que trois membres aient annoncé leur départ.