La Nouvelle Tribune

« Avec le Président Patrice Talon, le Bénin digne est de retour », dixit le Ministre Aurélien Agbenonci

Espace membre

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Sem Aurélien Agbenonci a reçu en audience ce mercredi 04 mai 2016, le Groupe des Ambassadeurs africains présents à Cotonou. Objectifs de cette visite de courtoisie : présenter au Chef de la diplomatie béninoise les membres de ce Groupe et lui présenter, par la même occasion, toutes leurs félicitations pour sa nomination dans le Gouvernement du Président Patrice Talon.

« Nous vous remercions pour l’opportunité que vous nous offrez cet après-midi. Merci également pour la promptitude avec laquelle vous avez accepté de nous recevoir en audience. Notre visite poursuit deux objectifs : vous présenter le Groupe des Ambassadeurs africains et vous dire de vive voix toutes nos félicitations pour votre nomination au poste de Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération du Gouvernement du Président Patrice Talon. »

Au nom de ses pairs, l’Ambassadeur du Niger près le Bénin, SE Mme Sandi Abdou SahadI a profité de cette audience avec le Ministre Aurélien Agbenonci pour réaffirmer la disponibilité du Groupe des Ambassadeurs africains à accompagner le régime du Nouveau départ et de la Rupture dans sa volonté de faire du Bénin un pays où il fera bon vivre pour chacun et pour tous.

« Je voudrais vous remercier de ce déplacement. Je me sens aussi très honoré de cette démarche et ceci, d’autant plus que vous êtes le premier Groupe d’Ambassadeurs que je reçois depuis ma nomination à ce poste. Nous sommes entre frères africains, et j’aimerais vous dire que le Nouveau départ prôné par le Président Patrice Talon affecte également nos relations diplomatiques. »

Le Ministre Aurélien Agbenonci a souligné que le Gouvernement de la Rupture entend construire une diplomatie de développement, une diplomatie qui donne toute sa place à l’essor économique, une diplomatie tournée vers l’avenir et qui retrouve son lustre d’antan.

« Nous voulons avoir avec tous nos partenaires des relations de transparence et de respect mutuel. Nous voulons désormais d’une diplomatie qui force le respect et l’admiration, parce qu’elle se respecte davantage. C’est pour ça que nous avons entrepris un certain nombre de réformes. »

Le Chef de la diplomatie béninoise a indiqué que le défi majeur auquel l’administration du Maec est confronté, à l’instar des autres structures de l’Etat, c’est l’admission d’un grand nombre de fonctionnaires à la retraite, au même moment qu’il y a un gap à combler au niveau de l’effectif nécessaire pour accomplir les tâches régaliennes dévolues à ce département ministériel.

L’autre préoccupation qui n’épargne pas le Maec, c’est la trop grande politisation de l’administration publique. « Pour toutes ces raisons et bien d’autres, j’ai mis sur pied un Comité de transition composé des représentants du Syndipat-Mae, du Cabinet, du Secrétariat Général, de l’Association des Ambassadeurs et Ministres Plénipotentiaires à la Retraite et des personnes ressources venues du secteur privé et des organisations internationales. Le vendredi 29 avril, le Comité a déposé son rapport. Maintenant, c’est l’heure de prendre des décisions, après avoir consulté les uns et les autres. »

Le Ministre Aurélien Agbenonci a annoncé au Groupe des Ambassadeurs africains qu’au nombre des décisions à prendre dans un avenir proche, il y a la révision de la carte diplomatique du Bénin. « Nous voulons fonctionner selon le principe de la réalité. Nous voulons faire les choses différemment. Nous voulons d’un Etat qui ne vit pas au-dessus de ses moyens. Ça ne sert à rien de créer des Ambassades partout, sans savoir comment faire face aux différentes charges y  afférentes. Résultat : on traîne le pays dans les cours et tribunaux. » Le Patron de la diplomatie béninoise a fait comprendre au Groupe des Ambassadeurs africains que la réduction ou la suppression d’une chancellerie béninoise à l’étranger, dans la vision du Gouvernement Talon, n’équivaut en rien à une baisse d’intensité des relations avec le pays concerné. Il s’agit juste de faire la politique de ses moyens. Autres décisions importantes à prendre incessamment : le redéploiement du personnel diplomatique et la nomination de nouveaux Ambassadeurs sans complaisance.

D’autres sujets d’ordre bilatéral ont meublé l’audience du Ministre Aurélien Agbenonci avec le Groupe des Ambassadeurs africains à Cotonou. Il a promis de rencontrer périodiquement l’ensemble du corps diplomatique et consulaire accrédité au Bénin pour échanger sur une meilleure coopération pour un monde de paix et de sécurité. « Chers frères, je voudrais que vous reteniez que le Nouveau départ, c’est redonner à ce pays sa dignité d’antan. Le Bénin digne et fier de l’être est de retour. »