La Nouvelle Tribune

Bénin : Probable démission d’Alexis Agbélessessi du poste de 1er secrétaire parlementaire

Espace membre

C’est toujours le statu quo au niveau de la commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme de l’Assemblée nationale qui n’a pas encore pourvu les autres postes au niveau de son bureau.

Les tractations se poursuivent toujours afin de doter cette commission des lois d’un bureau définitif. Aux dernières nouvelles, le député Alexis Agbélessessi serait le dernier joker des députés alliés au régime du nouveau départ.

Les élections en vue de pourvoir ces postes peinent à se concrétiser au sein de la Commission des lois. Dans cette perspective, une probable démission du député Alexis Agbélessessi du bureau de l’Assemblée nationale et plus précisément de son poste de premier secrétaire parlementaire serait  plausible.  Pour quelles raisons ? En effet, depuis plusieurs semaines que les tractations se mènent en vue de l’élection d’un nouveau président de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme, de l’élection d’un nouveau vice-président et du premier rapporteur, le consensus ne se dégage pas autour des candidatures annoncées surtout au niveau de la présidence de cette commission des lois. Il s’agit de celles de l’honorable Gounou Aboudoulaye et de l’honorable Ordène Alladatin.

Lire Bénin : Orden Alladatin et Guy Mitokpè adhèrent au groupe parlementaire UN

Puisque la plupart des députés estiment qu’il faut à ce poste de la présidence de la commission des lois, un juriste de haut niveau doté d’un certain nombre d’années d’expériences. Pour le suppléant de l’ex-député Joseph Djogbénou, en la personne de l’honorable Orden Alladatin, il jouit des connaissances en droit et plusieurs années d’expériences en matière d’Organisation non gouvernementale mais ne serait pas un homme de droit expérimenté. Quant à son challenger, l’honorable Gounou Aboudoulaye, ses expériences en matière de droit ne sont plus à démontrer. Il pourrait valablement et facilement briguer ce fauteuil s’il avait la confiance de la majorité de ses collègues députés de la commission des lois. Ce qui gênerait en lui, selon certaines indiscrétions, est que le député Gounou Aboudoulaye est un élu des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) donc très proche de l’ancien régime. Aujourd’hui, le régime du nouveau départ a besoin d’un homme de confiance à ce poste qui pourrait gérer sans anicroche ses intérêts et compte tenu des nombreuses réformes institutionnelles importantes qui s’annoncent au Parlement. Ne constituerait-il pas à un moment donné, un blocage pour le système en place ? Fera t-il le jeu du nouveau régime ? Ce sont là de nombreuses  interrogations qui suscitent des doutes au niveau de sa candidature.

He Alexis Agbélessessi comme solution

Au sein des députés de la 7è législature, en dehors du président de l’Assemblée nationale et des deux candidatures déjà annoncées, aucun député ne