La Nouvelle Tribune

Rectification des bourdes de Paris : Ayadji soulagé mais pas encore satisfait

Espace membre

Après ses grosses « bourdes » à l’Elysée mardi dernier lors du point de presse qu’il a co-animé avec le président français, François Hollande, le chef de l’Etat béninois a tenté de se rectifier hier, à son arrivée à l’aéroport international Bernardin Cardinal Gantin. Cette séance de rattrapage semble avoir soulagé certains cadres qui se sont sentis humiliés par le chef de l’Etat.

Dans un post sur sa page facebook, le secrétaire général du syndicat des travailleurs de l’administration des transports et des travaux publics, Jacques Ayadji qui avait exigé des excuses de la part du chef de l’Etat à l’endroit des Béninois s’est dit plus ou moins apaisé.

Lire Bénin : Les grosses bourdes de Patrice Talon à l’Elysée

« Je me suis senti très soulagé après sa déclaration à la presse nationale hier soir à son retour au bercail, déclaration au cours de laquelle, il a reprécisé sa pensée dans l'expression ”désert de compétence” », a écrit le syndicaliste sur sa page facebook.

Le Sg Ayadji, très connu pour son langage de vérité, n’a pu cacher son insatisfaction quant aux explications du président Patrice Talon.

« Mais ce n'est pas parce que l'Administration publique se dégarnit de compétence (en raison des départs massifs à la retraite) et qu'il y a fuite de cerveaux que le Bénin tout entier se dégarnit de compétence », a souligné Jacques Ayadji avant d’interroger : « Et le secteur privé alors ? »