La Nouvelle Tribune

Contestation du découpage territorial

Espace membre

Deux forces politiques s’associent dans le Mono-couffo
(Le G13 et l’Upd Gamèsu se donnent la main)
Suite à la réaction du parti Upd-Gamèsu de l’honorable Jean-Claude Hounkponou, les députés G13 issus des  départements du Mono et du Couffo, ont adressé une lettre à ce dernier. Les députés Léon Comlan Ahossi et Cyriaque Domingo  ont salué la réaction de Jean-Claude Hounkponou et ses militants.
Ils ont affirmé adhérer totalement aux analyses faites par l’Upd-Gamèsu qui révèlent un certain mépris à l’endroit de ces deux départements. 

Vers l’isolation de Nago et de Thomas Ahinnou
Sans aucun doute, il se profile à l’horizon une recomposition des forces politiques dans les départements du Mono et du Couffo. Et le combat pour que les deux  départements aussi connaissent un nouveau découpage pourrait être le point de départ. En effet, il ne serait pas surprenant de voir dans les prochains jours l’Upd-Gamèsu aile Jean-Claude Hounkponou convoler en justes noces avec le G13. La première des raisons qui militent en faveur d’une telle union est l’état actuel de l’Upd-Gamèsu. Aujourd’hui, de son soutien au président Bon i Yayi, Jean-Claude Hounkponou et ses militants ont reçu en récompense la division et l’exclusion. Ses acolytes d’hier lui ont tourné dos.

Et son aile est apparemment en perte de vitesse par rapport à celle du président de l’Assemblée nationale, Mathurin Coffi Nago.  Jean-Claude Hounkponou n’est plus sûrement en mesure de se trouver une place au banquet du changement. Ou alors, il devra composer avec son frère ennemi. Pour ne pas subir une telle humiliation, ce dernier pourrait bien accepter la main tendue du G13. Il faut également faire remarquer que s’étant séparé de Bruno Amoussou quelques années plus tôt, on imagine combien il est difficile  pour Jean-Claude Hounkponou de retourner  en alliance avec lui quand bien même dans le domaine de la politique, surtout au Bénin, ces considérations ont peu de chance d’être prises en comptes.
{mosgoogle}
Si le président de l’Upd-Gamèsu voudrait se relancer, surtout en 2011, l’unique chemin qui s’offre à lui est cette main tendue qui lui permettra de rentrer dans la coalition des G et F. Une telle alliance, si elle venait à être  nouée, mettra en minorité les porte-étendards des Fcbe dans le Mono et le Couffo. Mathurin Coffi Nago et son collègue Thomas Ahinnou devront alors batailler dur pour résoudre l’équation que G13-Upd-Gamèsu. Car, face au renard de Djakotomey et l’alliance qui tend à se nouer, la tâche ne leur sera pas facile. Pour le moment, il faudra attendre de voir si le combat pour un nouveau découpage sera gagné par ses nouveaux alliés.

Benoît Mètonou