La Nouvelle Tribune

Bénin : Yayi lève un coin de voile sur ses dissensions avec le président Talon

Espace membre

Qu’est-ce qui divise Patrice Talon, l’actuel président de la République du Bénin et son prédécesseur, Dr Thomas Boni Yayi ? Cette question est sur toutes les lèvres, et ce, davantage depuis la rencontre dite de réconciliation entre les deux hommes d’Etat à Abidjan grâce à la médiation des présidents ivoirien Alassane Dramane Ouattara et togolais Faure Gnassingbé.

Ce week-end, à la faveur d’une interview exclusive accordée à la chaîne de télévision Vox Africa au détour de son séjour en Guinée Equatoriale, l’ancien numéro 1 des Béninois, Dr Thomas Boni Yayi, a levé un léger coin de voile sur les causes de sa guéguerre avec l’actuel patron de l’Exécutif béninois, Patrice Talon. A en croire l’ancien président béninois qui a d’abord nié avoir des différends avec son « ami », ce qui les a opposés n’était nullement lié à la politique.

«  Mes relations avec Patrice Talon sont excellentes. Ceci, pour la simple raison que la passation de charges a eu lieu. (…) Ce qui nous unit est plus important que ce qui nous divise. D’ailleurs, il n’y a rien qui nous divise. C’est un problème d’incompréhension dans cette affaire. Il n’y avait pas de problème politique. Il me disait que c’était un problème politique. Non ! Pas du tout ! J’avais le souci de réussir mon mandat. Mais lui, il était opérateur économique donc animé par le souci de gain », a expliqué Boni Yayi avant de laisser croire que c’est cette divergence de points de vue qui a conduit à leur guerre.

«  Mais pour moi, il n’était pas question que je quitte la présidence sous la pression des cailloux parce que le pays aurait été mal géré ou alors parce que j’aurais organisé la concussion. Ou parce que j’aurais eu à nourrir un seul fils alors qu’il y au moins 10 millions de Béninois. Pour moi, l’intérêt général prime sur toute amitié », a en effet confié Dr Thomas Boni Yayi.