La Nouvelle Tribune

Bénin : le conseil de Gbadamassi à Patrice Talon (concernant Boni Yayi)

Espace membre

La récente rencontre de Patrice Talon et Boni Yayi en Côte d'Ivoire n'a pas laissé l'opinion publique béninoise indifférente. Après les syndicalistes (lire ici), l'ancienne ministre Reckya Madougou (lire ici), le président Soglo (lire ici), c'est Rachidi Gbadamassi, ancien fidèle de Boni Yayi qui s'est avancé sur ce sujet sur SIKKA TV.

Et pour une sortie, le député qui a sa base à Parakou n'a pas la langue dans sa poche: 

"Le président Talon doit se méfier de la ruse politique de Yayi Boni" a t-il déclaré comme pour avertir le nouveau président. Rappelant qu'il a collaboré avec Yayi Boni, il affirme que ce dernier ne s'était pas préparé à laisser le pouvoir. "Il (Yayi Boni) avait dit : je ne vais jamais laisser le pouvoir à Patrice Talon, je préfère mourir"

L'ancien président Boni Yayi en prend donc pour son grade. Rachidi Gbadamassi, d'abord ennemi, puis ensuite ami fidèle a finalement lâché Boni Yayi lors de l'élection présidentielle, pour Ajavon au premier tour (lire ici) et Patrice Talon ensuite. Se disant ensuite victime de menaces (lire ici), il a finalement rompu définitivement avec le camp de Boni Yayi. 

Pour Gbadamassi, Boni Yayi avait l'ivresse du pouvoir. Il rappelle que l'ancien président a tenu des propos orduriers, xénophobes et que ce dernier n'a pas encore accepté la volonté de Dieu:

"Quand on parle de nord et de sud ce n'est pas bon. (...) Yayi ne veut pas accepter sa nouvelle vie d'ancien chef d'Etat. Il revient à Patrice Talon d'être vigilant." a t-il retorqué.

Il reproche à la communication sur la rencontre d'Abidjan de présenter le Bénin comme un état après-guerre, bien que le Bénin soit le berceau de la démocratie.