La Nouvelle Tribune

Bénin : Les chantiers d’Azannaï pour les Forces Armées béninoises

Espace membre

Comme annoncé, hier jeudi 7 avril 2016, les 21 ministres du premier gouvernement du président Patrice Talon (lire ici) sont entrés en fonction. Au ministère de la Défense Nationale, la cérémonie de passation s’est déroulée, bien évidemment, entre le ministre sortant Théophile Yarou et l’entrant, Candide Azannaï, qui, lui est ministre délégué auprès du président de la république, chargé de la Défense Nationale.

Dans son allocution, très brève, Candide Azannaï a énuméré ces chantiers pour la «la Grande muette». Ils s’inscrivent dans le cadre de sa mission qui consistera « non seulement au renforcement des fonctions essentielles qui sont les leurs mais également à la mise en place d'un certain nombre de chantiers dans l'intérêt de nos populations», a-t-il déclaré à l’endroit des hauts gradés de l’Armée. Ci-dessous l’intégralité du discours du désormais ex-député de la 16ème circonscription électorale.

Monsieur le Ministre d'Etat, Secrétaire Général à la Présidence de la République,
Monsieur le Général Robert GBIAN, Deuxième Vice - Président de l'Assemblée Nationale,
Monsieur le Ministre sortant,
Monsieur le Général, Chef d'Etat Major Général des Forces Armées,
Messieurs les Officiers Généraux,
Mesdames et Messieurs les Officiers en vos grades et rangs respectifs,
Mesdames et Messieurs les Sous - Officiers,
Mesdames et messieurs les hommes de rang,
Honorables invités,
Mesdames et messieurs.

Avant tout propos je voudrais avoir une pieuse pensée à l'endroit de mon Feu Père qui m'inspire à chaque instant où je me résous à donner le meilleur de moi - même chaque  fois que l'intérêt général m'appelle au chevet de la Nation et pour l'amélioration des conditions de vie de nos populations et pour la grandeur de la Patrie.

Cet - après midi de jour 7 avril 2016, devant cette auguste assistance, je suis appelé à prendre en charge la Défense Nationale ayant pour cœur les  Forces Armées auxquelles on donne le surnom de " la Grande muette".

Je ne serai donc pas prolifique en propos.

Je voudrais dire que les Forces armées béninoises occupent une place de choix dans le projet gouvernemental et c'est la raison de ma présence à vos côtés.

Ma mission consistera auprès de vous non seulement au renforcement des fonctions essentielles qui sont les vôtres mais également à la mise en place d'un certain nombre de chantiers dans l'intérêt de nos populations.

Ces chantiers pour lesquels j'aurai besoin de votre engagement total et de votre parfaite implication s'articuleront autour des missions d'appui à la sécurité publique, au maintien de l'ordre et à la protection civile dans nos villes et dans nos campagnes.

Ces chantiers s'imposent à nous au regard de la situation sécuritaire dans le monde et dans notre sous - région, à la montée du terrorisme, aux menaces récurrentes liées à piraterie maritime  à la recrudescence des trafics criminels...

En ce qui concerne le renforcement de vos fonctions essentielles, je me consacrerai sous l'autorité du Président de la République, à la mise en œuvre d'une politique de redéploiement efficace des forces de défense  pour une meilleure surveillance de notre territoire.

En vue de réaliser ces différentes tâches je ne vous occulterai pas qu'il sera mise en place un programme spécifique de formation et d'entraînement auquel participeront toutes les composantes des forces de défense.

Dans le cadre de l'amélioration du cadre de vie dans les casernes, il sera mis en place un programme d'investissement dans les infrastructures.

En ce qui concerne la motivation des troupes ainsi que du personnel civil en votre sein,  je demanderai un état des lieux en vue d'apporter des réponses adéquates et claires dans l'intérêt de tous; il vous suffira de faire résolument l'option de vous  appuyer sur la franchise, la sincérité et la loyauté envers la République.

L'Etat ne ménagera aucun effort pour mettre à votre disposition progressivement et en fonction des ressources de notre pays, les moyens nécessaires qu'exige la conduite à terme des actions sus évoquées.

Il nous faut également mettre un point d'honneur à la formation morale que je souhaite voir renforcer.

Nous devons être vigilants au comportement de tous sans faiblesse.

Je voudrais encore une fois compter sur chacun d'entre vous.
Je vous remercie.

Candide Azannai