La Nouvelle Tribune

Situation politique confuse à la Rb

Espace membre

R. SogloLes explications attendues de Rosine Soglo ce jour
La présidente de la Renaissance du Bénin (Rb), Rosine Soglo, monte au créneau ce jour pour clarifier le positionnement politique de son parti, dont l’ambigüité défraie la chronique actuellement.
Rosine Soglo sera face à la presse ce jour. La seule et unique raison de cette sortie médiatique reste indubitablement l’actualité brûlante au sein du parti et de la classe politique nationale : le revirement de la Rb à la mouvance présidentielle.  Il ne manquait que ses explications pour fixer les uns et les autres sur les tenants et les aboutissants de la nouvelle position qui semble être désormais celle de sa formation politique.

L’occasion sera donc pour la présidente de la Rb de dire à la face du monde si oui ou non son parti a conclu un accord de gouvernement avec le pouvoir de Boni Yayi. Si oui, quels sont les engagements que cela implique pour les deux parties. Doit-on s’attendre à l’entrée prochaine des cadres de sa formation politique  dans le gouvernement ? Que deviennent alors les relations entre la Rb et le G4 ?   
Au fond, Rosine Soglo ne devrait pas éprouver trop de peine à évacuer cette question, vu que, conformément à la stratégie du parti, Epiphane Quenum lui a déjà balisé le chemin. Ce denier a suffisamment planté le décor lors de sa conférence de presse au cours de laquelle il a livré les raisons de la décision du parti. Mais,  au-delà des clarifications de la présidente de la Rb, devant normalement confirmer les déclarations antérieures de Quenum, il lui faudra repréciser les pensées du maire de Cotonou et de son adjoint. Ces derniers, sans remettre en cause les déclarations du porte-parole du parti, ont continué à réaffirmer l’appartenance de la Rb au G4. Ce qui a fini par semer la confusion dans les esprits. 
{mosgoogle}
Rosine Soglo va-t-elle rester dans la même logique que ces derniers, celle qui consiste à approuver  la position hybride de soutien au gouvernement mais d’appartenance au G4 ? Si oui, elle aurait ainsi apporté de l’eau au moulin de ceux qui pensent que le clair-obscur entretenu  jusque là par le père et le fils n’avait d’autre but que de monter les enchères auprès de Yayi, afin de pouvoir tirer de lui le plus de concessions possible, en terme de nombre de ministres au gouvernement, de transfert de compétence au sujet du marché Dantokpa ou de rétablissement du budget de la mairie de Cotonou, habilement amputé de moitié par le gouvernement.

Visiblement, tout laisse croire que la Rb est résolue à jouer sur tous les tableaux. Faire un clin d’œil à Yayi pour permettre à ses cadres d’avoir enfin l’occasion de souffler un tout petit peu, après tant d’années d’opposition, et réaffirmer dans le même temps  son appartenance au G4, histoire de mettre les uns et les autres dans une incertitude quasi  permanente.   2011 oblige!

Alain C. Assogba