La Nouvelle Tribune

Investiture de Talon au Bénin: Les grands moments

Espace membre

Patrice Talon vient d’être investi président de la République du Bénin. Cette investiture s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités politico-administratives. 

Le Général Fernand Amoussou, candidat malheureux à la présidentielle de mars dernier et soutien du candidat président élu, Patrice Talon, au second tour de la présidentielle. Au terme de l’investiture, l’ancien chef d’Etat major général des Forces armées béninoises a décrypté le discours d’investiture du quatrième chef de l’Etat de la République du Bénin depuis le renouveau démocratique. Lire ci-dessous l’intégralité de l’intervention du Général Fernand Amoussou.

« C’est un discours très prompt, un discours d’engagement. Le président Talon a rappelé une fois encore ses engagements. Il a nouvelé sa volonté de les tenir, sa volonté de faire progresser le pays. J’ai retenu aussi de ce discours, une volonté de combattre l’impunité et de faire en sorte que le rôle de l’argent dans la politique béninoise soit le plus réduit que possible. Enfin, je crois que le président a aussi voulu que le peuple béninois se rassemble pour porter ensemble notre pays. Je suis fier d’être Béninois aujourd’hui ».

Bénin : Talon réaffirme son intention de faire un seul mandat 

A peine investi Président de la République du Bénin, Patrice Athanase Guillaume Talon s’est voulu rassurant en ce qui concerne sa promesse de campagne : le mandat unique. Dans son discours en direct du Stade Charles de Gaulle de Porto-novo, capitale administrative du Bénin, l’homme du « Nouveau Départ » reste ferme sur cet engagement :

« Je ferai de mandat unique à la tête du pays, un mandat de reformes et de transition pour remettre les choses sur les rails…. ».

Très serein avec un discours poignant qui donne le ton d’une gouvernance qu’il prône, Patrice Talon est déterminé à faire de la compétence, le seul critère de nomination aux différents postes dans l’administration publique. Le nouveau président de la République a aussi mentionné dans son discours, la lutte contre la corruption, la reformes des institutions et du système partisan, le partenariat public-privé. La santé, l’énergie et l’eau sont les autres priorités annoncées par Patrice Talon.

Bénin : Les hics de l’investiture de Patrice Talon

Patrice Athanase Guillaume Talon est depuis quelques instants, dans la plénitude de ses fonctions de président de la République du Bénin. Conformément à la constitution du 11 décembre 1990, le quatrième président élu de l’ère du renouveau démocratique vient en effet de prêter serment. Devant les sages de la cour constitutionnelle, les députés de la présente législature de l’Assemblée nationale et en présence de la population, l’ex-magnat du coton béninois qui a remporté le scrutin présidentiel du 20 mars dernier a juré comme l’exige l’article 53 de la constitution, « de respecter et de défendre la Constitution que le Peuple béninois s'est librement donnée; - de remplir loyalement les hautes fonctions que la Nation nous a confiées; - de ne nous laisser guider que par l'intérêt général et le respect des droits de la personne humaine, de consacrer toutes nos forces à la recherche et à la promotion du bien commun, de la paix et de l'unité nationale; - de préserver l'intégrité du territoire national; - de nous conduire partout en fidèle et loyal serviteur du peuple ». Aussi, le président Talon s’est-il engagé, à subir les rigueurs de la loi en cas de parjure. Cette prestation de serment s’est déroulé sans anicroche mais le hic, c’est que le nouveau président n’a pu signer son serment. Et pourquoi ?

« Pour des raisons de convenance de la cour constitutionnelle », a indiqué le directeur du protocole national, Saturnin Tonoukouin.

Il faut également souligner que la grande chancelière n’a pas mis au nouveau président son échappe de grand maître de l’ordre nationale. Est-ce un mauvais départ pour le nouveau départ ? On n’ose le croire.

Bénin : Patrice Talon prête officiellement serment

C’est fait. Patrice Talon est investi président de la République du Bénin. Selon  l’article 53 de la Constitution du 11 décembre 1990 , le successeur de Boni Yayi a prêté serment  en ces termes :

"Devant Dieu, les Mânes des Ancêtres, la Nation et devant le Peuple béninois, seul détenteur de la souveraineté; Nous Patrice Athanase Guillaume Talon, président de la République, élu conformément aux lois de la République jurons solennellement: - de respecter et de défendre la Constitution que le Peuple béninois s'est librement donnée; - de remplir loyalement les hautes fonctions que la Nation nous a confiées; - de ne nous laisser guider que par l'intérêt général et le respect des droits de la personne humaine, de consacrer toutes nos forces à la recherche et à la promotion du bien commun, de la paix et de l'unité nationale; - de préserver l'intégrité du territoire national; - de nous conduire partout en fidèle et loyal serviteur du peuple. En cas de parjure, que nous subissions les rigueurs de la loi".