La Nouvelle Tribune

Investiture du nouveau Président: éclipse Talon-Yayi au Bénin

Espace membre

Historique journée au Bénin. Ce mercredi 6 avril 2016, se passe à Porto-Novo dans la capitale politique du pays, la cérémonie d’investiture d’un nouveau Président de la République. Elu au terme du scrutin présidentiel du 20 mars dernier, Patrice Athanase Guillaume Talon prend officiellement les rênes du pays pour cinq ans. Il succède à Boni Yayi, l’homme qui a dirigé à sa manière le Bénin pendant les dix dernières années.

Ce qui se passe en cette date fétiche du 06 avril au Bénin est une éclipse démocratique. C’est l’éclipse Talon-Yayi. Comme le soleil et la lune, ces deux hommes qui se sont livrés une guerre sans merci devront avoir un croisement voulu par le peuple béninois, visiblement aspirant à la réconciliation et à la paix à leur niveau. C’est une leçon d’histoire politique que donnent les Béninois au reste des pays du continent africain qui pour la plupart ont du mal à opérer des alternances comme celle la plus improbable de ce jour au Bénin. Qu’il vous souvienne, l’homme d’affaire Patrice Talon qui prend la tête du pays a été accusé par le régime sortant de tentative d’assassinat par empoisonnement du Président Boni Yayi à qui il succède. L’affaire, pendant des années, a défrayé la chronique jusqu’au-delà des frontières nationales. La presse nationale et internationale en a fait ses choux gras. Plusieurs proches de l’homme d’Affaire, y compris la nièce du Président Yayi accusés de complicité ont été jetés en prison. S’en est fallu de peu pour le nouveau Président qui aura eu la baraka d’y échapper et de se retrouver en exil. Ce n’est qu’après d’infructueuses tentatives d’extradition de Paris à Cotonou que le régime de Boni Yayi a dû renoncer à travers une déclaration de « pardon » du chef de l’Etat à ses présumés « assassins ». Et ce n’est pas fini. Jusqu’à la veille du second du scrutin présidentiel, le combat de gladiateurs entre les deux hommes n’a pas cessé d’éprouver les nerfs. Des propos outrageants de Boni Yayi sur Patrice Talon et ses soutiens ont largement circulé sur les réseaux sociaux. De quoi faire craindre une crise post-électorale au Bénin. Mais ça n’est pas béninois. Et l’apocalypse annoncée a cédé la place à la fête démocratique qui a lieu ce jour. Indéniablement, le Bénin continue d’étonner le monde.