La Nouvelle Tribune

Bénin : Talon sous pression pour la formation de son gouvernement

Espace membre

Proclamé définitivement élu président de la République, Patrice Guillaume Athanase Talon entrera dans la plénitude de ses fonctions le 6 avril prochain. Pour diriger, l’ancien magnat du coton devra s’entourer d’une équipe : son gouvernement.

Cette équipe gouvernementale, à en croire le nouveau président élu, sera une équipe restreinte (16 à 20 membres) et basée sur la compétence. Bien que les critères soient connus, la formation de ce premier gouvernement risque d’être compliquée. Le nouveau locataire du palais de la Marina subit en effet beaucoup de pressions. Et ce, notamment de ses alliés politiques- le président Talon a eu plusieurs soutiens entre les deux tours-. La pression sur le nouveau numéro 1 des Béninois est notamment perceptible dans les médias. Depuis quelques jours en effet, dans les journaux, certains ne cessent de souligner le « grandissime » rôle qu’ils ont joué dans l’élection du président et les compétences de quelques hommes sont mises en exergue.

Talon imperturbable 

Quelle est l’impact de ces pressions sur le nouveau président béninois, Patrice Talon ? Selon une source proche de l’ancien roi du de l’or blanc au Bénin, le nouveau président n’est nullement ébranlé par ces pressions. « Il est serein », a confié notre source. Il faut rappeler que lors de sa deuxième conférence de presse tenue vendredi dernier quelques heures après la proclamation des résultats provisoires par la cour constitutionnelle, le compétiteur né comme le nouveau président se présente, s’était fait clair quant à satisfaction de ses alliés. « (...) Je voudrais confesser d'ores et déjà que l'équilibre régional, la parité hommes - femmes, la satisfaction des intérêts politiques des partisans ne [sont] pas ma priorité pour l'heure », avait déclaré le président Talon qui indiquera cette satisfaction se fera  au fil du temps quand les choses iront mieux.