La Nouvelle Tribune

Parlement béninois : Des groupes parlementaires en voie de disparition

Espace membre

Au lendemain de l’élection présidentielle de mars 2016, de nombreux bouleversements sont attendus au palais des gouverneurs à Porto-Novo. Ainsi se dessinent les futurs combats qui vont se mener entre parlementaires à l’Assemblée nationale.

Au terme de l’élection présidentielle, plusieurs tendances vont se dégager. Il y aura des élus du peuple qui ont battu campagne depuis le début ou qui ont rejoint le camp Talon lors du second tour de la présidentielle. Ces élus du peuple vont désormais se réclamer de la majorité parlementaire. Dans la foulée, on peut également citer les élus du Parti du renouveau démocratique qui ont fait, dans un passé récent, allégeance au camp Patrice Talon.

Outre ces députés, nous pouvons compter les députés de Fdu, de Abt, de l’Alliance Eclaireur et ceux des Fcbe qui ont rejoint le camp présidentiel. Dans cet imbroglio politique, des députés vont démissionner des groupes parlementaires existants pour se constituer en d’autres groupes parlementaires. Ainsi, dans cette bataille, des groupes parlementaires peuvent perdre des plumes.

Seuls ceux qui ont un nombre confortable tels que le Prd, l’Un peuvent encore résister à ce tsunami. Mais contrairement à ces grands groupes, des groupes parlementaires des Fcbe peuvent disparaître et se fusionner en un ou deux grands blocs, qui feront probablement l’opposition parlementaire. Cette reconfiguration du paysage politique à l’Assemblée nationale pourrait bouleverser beaucoup de choses dans les jours à venir