La Nouvelle Tribune

Bénin : Patrice Talon, un Président marqué à la culotte par la société civile

Espace membre

Réunie ce vendredi dans les locaux du Haut-commissariat à la gouvernance concerté (Hcgc) la Plateforme électorale des Osc  après la proclamation des résultats provisoires par la Cour constitutionnelle, a indiqué qu’elle mettra en place un dispositif de suivi permanent du projet de société et les promesses de campagne du candidat élu Président, Patrice Talon.

Avec le Président Patrice Talon, les Organisations de la société civile (Osc) du Bénin ne baisseront pas la garde.  Réunie ce vendredi  pour une énième conférence de presse, la Plateforme électorale des Osc du Bénin, grande actrice dans le bon déroulement du scrutin présidentiel de mars 2016,  a annoncé qu’elle se donne pour objectif de poursuivre la veille citoyenne autour des actions du nouveau Président de la République. Selon la déclaration lue par la présidente Mme Batoko Zossou, la Plateforme va « opérationnaliser un dispositif de suivi permanent du projet de société ainsi que des promesses de  campagne du candidat Patrice Talon et de ses alliés de la coalition de la rupture afin de contribuer à leur mise en œuvre effective et à leur réussite ». En plus de ça, la Plateforme s’est fixé un second objectif, « continuer  le suivi et les actions de mobilisation pour une belle et pacifique passation du pouvoir entre les Présidents entrant et sortant ».

Se substituer à l’opposition ?

Le suivi  des actions du Président Talon annoncé par la Société civile a suscité l’interrogation des journalistes demandant si la Plateforme entend prendre la place de l’opposition à laquelle renoncent la plupart des hommes politiques du pays. Sur ce, précise le juriste Serge Prince Agbodjan, coordonnateur de la Chambre d’analyse de la Plateforme, les Osc ne se substituent pas à l’opposition. « La société civile n’a pas ce profil » a-t-il dit. Justifiant les deux nouveaux objectifs qu’elle s’est donnés, la Plateforme explique que c’est « en réponse aux nombreux appels des citoyens l’invitant à maintenir la dynamique de veille pour le suivi du quinquennat qui démarre ». Au cours de la même conférence de presse, la Plateforme qui a déployé 3350 observateurs pour l’observation des scrutins depuis 2015 au  Bénin a aussi fait des recommandations à l’Assemblée nationale, au Gouvernement et à la Cour constitutionnelle. Elle n’a pas manqué de remercier ses partenaires techniques et financiers qui l’ont appuyée dans ses ambitions de veille citoyenne.