La Nouvelle Tribune

Bénin : les syndicalistes taclent violemment le PRD pour son ralliement à Talon

Espace membre

Le ralliement du PRD au camp de la rupture continue de susciter des réactions à travers le Bénin. Ces réactions viennent également en réponse aux différentes déclarations assassines du PRD avant le premier tour de la présidentielle contre ceux que Houngbédji appelait les commerçants.

Qu'il vous souvienne en effet que le parti d'Adrien Houngbédji avait traité de tous les noms l'actuel président, mais aussi un de ses soutiens au second tour, le candidat Sébastien Ajavon. 

Depuis le ralliement, plusieurs béninois se posent la question de savoir pourquoi un tel reniement? Les syndicalistes interrogés par la chaîne Golfe TV ont donné leur opinion sur le sujet. C'est Noel Chadare SG COSI qui a le premier répondu aux questions des journalistes: "Ce revirement spectaculaire, ce rétropédalage dont eux seuls ont le secret ne peut être compris des populations. C'est moralement indécent. (...) Ils devraient tirer les leçons de leur échec. Les loosers qu'ils sont doivent rester dans leur camp"

Dieudonné Lokossou, SG CSA a lui parlé d'attitude opportuniste que nous devons condamner : "En réalité j'ai toujours dit qu'il n'ya pas d'opposition ici. Les opposants jouent la première partie avec la mouvance et la deuxième partie avec l'opposition ou vice-versa. C'est quelque chose de déplorable. Dans un pays il n'y a pas de démocratie sans opposition"

Pascal Todjinou a lui dès le départ affirmé qu'il a honte à leur place : "Tout ce que nous voulons faire, il faut se rappeler que nous avons des enfants qui nous observent. Quelle leçon laissons-nous à la génération qui nous suit. Le président Talon doit faire attention! Le peuple béninois a sanctionné le PRD parce que le 19 mai 2015, jusqu'au 20 mai 2015, le peuple béninois a souffert."  Il a également rappelé les propos d'Ahouanvoebla qui avait annoncé le KO. Il s'étonne qu'on l'envoie une fois la défaite consommée pour demander pardon.