La Nouvelle Tribune

Bénin: Lionel Zinsou parle des raisons de son échec

Espace membre

C’est un secret de polichinelle. Le premier ministre Lionel Zinsou a mordu la poussière lors de l’ultime tour pour le fauteuil présidentiel au Bénin (35%) contre 65% pour son challenger Patrice Talon.

Qu’est-ce qui a été à l’origine de cette débâcle de l’ancien patron de la banque privée des Rothschild, pourtant arrivée en tête du premier tour et soutenu par l’alliance au pouvoir ? Beaucoup d'analystes et analyses évoquent Boni Yayi et la France. Mais le candidat malheureux Lionel Zinsou, lui-même, pense que la source de son échec se trouve ailleurs.

Dans une autocritique sur la chaîne internationale de radio, RFI, le premier ministre béninois estime que la principale raison de sa défaite face à Patrice Talon dimanche dernier réside plutôt dans la communication autour de sa candidature. « J’ai en matière de communication probablement eu des limites pour faire admettre que j’étais un homme nouveau dans le système et donc libre », a déclaré Lionel Zinsou au micro de RFI.

« J’ai plutôt été regardé comme quelqu’un qui était le Premier ministre en exercice et donc qui assumait, bien qu’il fût là depuis neuf mois, probablement dix et vingt ans d’un certain système politique », a poursuivi le candidat malheureux au scrutin présidentiel du dimanche dernier de conclure : « donc la capacité de se présenter à nouveau, avec des solutions nouvelles, a été portée par le président élu qui, lui, avait installé le régime et l’avait accompagné comme son principal soutien pendant sept ans avant de rompre avec lui, et qui sera apparu comme un opposant radical ».