La Nouvelle Tribune

Bénin : l’interdiction de transfert d’argent jusqu’au 21 mars handicape les Osc

Espace membre

Jusqu’au lundi 21 mars, au lendemain du second tour du scrutin présidentiel les transferts d’argent par réseaux Gsm sont interdits au Bénin. Ainsi en a décidé le gouvernement béninois qui a justifié cette décision prise par la nécessité d’empêcher la corruption électorale.

La mesure qui prend en compte la période du 17 au 21 mars fait des victimes collatérales dont la Plateforme électorale des Osc du Bénin qui déploie plus de 3000 observateurs sur le terrain. « La Plateforme est aussi victime » a déclaré Julien Oussou coordonnateur de la Plateforme qui répondait vendredi aux questions des journalistes sur l’opportunité de cette décision. Le coordonnateur a expliqué qu’avec cette mesure la Plateforme ne pourra pas payer à temps ses observateurs qui devraient recevoir la notification du transfert de leur rémunération par les réseaux de téléphones mobiles ce samedi afin de pouvoir être motivés dans leur mission. Pour les membres de la Plateforme, la mesure en soi n’est pas mauvaise. Seulement, on se demande si ce n’est pas utilisé dans le dessin d’empêcher l’adversaire de faire ce qu’on fait soi-même. Pendant la campagne pour le 2nd tour, plusieurs personnes ont dénoncé la corruption électorale à la Présidence de la République qui selon l’Occg a été transformée en « guichet automatique de distribution d’argent » à des fins de corruption électorale.