La Nouvelle Tribune

Présidentielle 2016 : Patrice Talon rassure Boni Yayi sans le nommer

Espace membre

Accusé d’être à la quête du pouvoir politique pour se venger du Président Boni Yayi, l’homme d’Affaires Patrice Talon dit ne pas être dans la logique d’une vengeance contre celui qui lui a mené la vie dure pendant ces trois dernières années.

« Je voudrais vous rassurer qu’au lendemain du 20 mars et au plus au lendemain du 6 avril, nous serons dans la dynamique d’un pays réconcilié, un pays qui retrouve la convivialité, sa vitalité et sa dignité » a déclaré le magnat du coton candidat au second tour soutenu par une coalition de la rupture d’avec le mode de gouvernance du régime Yayi. L’homme accusé de tentative d’assassinat du président Boni Yayi et contraint à l’exil en France promet ne pas rendre à son ancien ami la monnaie de sa pièce s’il était élu au soir du second tour face à Lionel Zinsou le 20 mars prochain.

Résultats provisoires de la Cour : Les premiers mots de Patrice Talon

« Nous allons reconstruire notre pays tous ensemble. Il n’y aura pas d’exclusion ni de chasse aux sorcières » a-t-il déclaré dimanche 13 mars après la proclamation des résultats officiels par la Cour constitutionnelle. « Je voudrais vous rassurez qu’au lendemain du 20 mars et au plus au lendemain du 6 avril, nous serons dans la dynamique d’un pays réconcilié, un pays qui retrouve la convivialité, sa vitalité et sa dignité. » a-t-il ajouté très confiant en sa victoire. Pour lui, « le Bénin est un beau pays » et son défi est d’apporter sa pierre à son édification.