La Nouvelle Tribune

Bénin : Fernand Amoussou reconnaît sa défaite et tire les grands enseignements

Espace membre

Les réactions des candidats au scrutin présidentiel du dimanche 6 mars dernier se poursuivent. A la suite de Pascal Irénée Koupaki, Sébastien Germain Ajavon, Patrice Talon et Bio Tchané, le Général Fernand Amoussou est également monté au créneau.

A travers une déclaration dont notre journal, La Nouvelle Tribune a copie, le jeune frère de  Bruno Amoussou, président de l’Union fait la Nation (UN), a reconnu sa défaite dans la course à la succession du président Boni Yayi. « Nous n'avons pas gagné », a reconnu l’ancien chef d’Etat major général des Armées du Bénin et ancien chef de la mission de l’Organisation des Nations Unies en Côte d’Ivoire avant de dire sa reconnaissance à ceux et celles qui lui ont accordé leur suffrage dimanche dernier. « Je remercie de tout cœur tous les compatriotes qui ont cru en moi et qui ont voté pour moi. Je suis infiniment reconnaissant à la direction et à toutes les équipes de campagne qui ont fait un travail remarquable malgré la modestie des moyens en comparaison à ceux d'autres candidats », a dit dans son message le candidat de l’Alliance des Forces de l’Avenir (AFA) qui dit avoir combattu le bon combat.

Dans sa déclaration, le Général Fernand Amoussou a aussi, félicité la Commission électorale nationale autonome (CENA) pour la bonne organisation du scrutin et pour avoir donné les grandes tendances dans un si bref délai. S’il se réjoui du déroulement du scrutin, Fernand Amoussou estime cependant que des améliorations substantielles doivent être apportées à la préparation des élections afin d'éviter la grande confusion constatée au niveau des cartes d'électeur.

Enseignement

Lors de sa sortie médiatique, l’ancien homme d’arme a tiré les grands enseignements du scrutin présidentiel qui l’a mis aux prises avec 32 autres Béninois. Pour le Général Fernand Amoussou, l’élection du dimanche dernier a révélé que « la consolidation de notre démocratie dépendra du développement de notre pays, et particulièrement de l'éducation des populations afin de leur permettre de choisir en toute connaissance de cause ».

Cette grande leçon du scrutin du dimanche dernier, Fernand Amoussou très convaincu que la lutte continue, a fait savoir que « nous devons (…) en tenir grand compte lors des compétitions futures ».