La Nouvelle Tribune

Présidentielle au Bénin : risque de manque d’isoloirs à Bohicon

Espace membre

Pas de miracle possible dans l’organisation de l’élection présidentielle au Bénin. Dans la commune de Bohicon, département du Zou, l’éternel problème de manque d’isoloir va encore se poser.

Se démerdant à sortir d’un dépôt des isoloirs, des jeunes agents électoraux de l’arrondissement de Sodohomè aperçus dans l’enceinte de la mairie de Bohicon se plaignent déjà du mauvais état de ce matériel devant permettre d’observer le principe du su secret de vote. « L’état dans lequel se trouvent les isoloirs est indescriptible. Dans notre centre de vote, on a besoin de 27 isoloirs. Nous n’avons trouvé qu’ à peine 15. Et sur les 15, les isoloirs en bon état ne dépassent pas 03 ou 04 » a signalé un des jeunes contre le gré d’un de ses pairs craignant de se faire épingler pour indiscrétion. Pour ce jeune courageux parlant du mauvais état et du manque d’isoloirs, « Il faut maintenant se mettre à réparer ceux qui peuvent l’être  et s’apprêter à se débrouiller pour le reste sur le terrain ». 

 

Risque de manque d'isoloirs à Bohicon Posté par lanouvelletribune.info sur samedi 5 mars 2016

Ces jeunes agents électoraux comptent sur le dynamisme de leur Coordonnateur d’arrondissement   qui leur a promis prendre les services d’un menuisier pour réparer et aider à fabriquer d’autres isoloirs pour demain dimanche 06 mars. Amené à constater le problème de manque d’isoloirs, Stanislas Raphaël Kouton, le Point focal de la Cena à Bohicon a promis lui aussi faire diligence. « Au besoin nous irons chercher à Abomey » a-t-il dit indiquant qu’on en trouverait dans d’autres arrondissements. Reste à savoir s’il y en a suffisamment là-bas.

Présidentielle 2016 : remue-ménage à Bohicon

Ça va dans tous les sens dans la ville de Bohicon à quelques heures de l’ouverture du scrutin présidentiel au Bénin. Dans la ville carrefour du département du Zou les agents électoraux, observateurs, coordonnateurs de la Cena sont ce samedi 5 mars 2016 à pieds d’œuvre pour que tout puisse bien se passer dimanche. A l’hôtel de ville, l’heure est au retrait des matériels par les coordonnateurs d’arrondissements. Debout dans son complet de bomba avec un badge pendant au cou, Stanislas Raphaël Kouton est Le point focal de la Cena à Bohicon. Avec son équipe, il sert les coordonnateurs arrivés pour retirer leurs matériels. « Tous les coordonnateurs d’arrondissements sont en train d’évacuer le matériel sur le terrain » fait-il savoir.

 

A l’hôtel de ville, l’heure est au retrait des matériels par les coordonnateurs d’arrondissements Posté par lanouvelletribune.info sur samedi 5 mars 2016

 

De la disponibilité du matériel, il n’y a pas de soucis à se faire selon le point focal de la Cena qui a exclusivement déclaré à La Nouvelle Tribune avoir tout reçu. « Le matériel lourd est sur place. Le sensible, nous l’avons réceptionné le jeudi et nous sommes en train de procéder au dispatching » a-t-il expressément dit. Pour sa part rassure-t-il, « Tout se passe bien. Pour le moment, on ne se plaint pas ». Sur place a-t-on constaté aux environs de 11H, des rangées d’urnes, des colis de 56 encreurs, 56 encres à tamponner, 56 chauffe cire, 56 ciseaux, des bulletins et des carnets à destination de l’arrondissement de Bohicon1 sont en train d’être sortis. Dans cet arrondissement apprend M. Stanislas, il y a 56 postes de vote. Bohicon a au total 236 postes de votes répartis sur 10 arrondissements dont le plus grand est l’arrondissement de Bohicon2 avec 71 postes de vote. Du côté des arrondissements, les jeunes viennent vérifier sur des listes affichées, le poste de vote où ils sont affectés. Il y a également les observateurs de la Cour constitutionnelle. C’est le cas de Djamonsi Apollinaire, jeune étudiant natif de Bohicon qui vient de voir son nom classé dans un poste de vote au quartier Aiwemè. « Je suis venu observer ce qui se passe sur le terrain » a-t-il dit. Mais son problème, c’est qu’il ne connaît pas le quartier Aiwemè bien qu’ayant grandi à Bohicon. Cet étudiant venu de Cotonou va devoir se renseigner encore. Contre le mur, à l’arrondssiement1, c’est une note du coordonnateur invitant les présidents de poste de vote à venir à 16h pour retirer le matériel. Même observation ailleurs. Les populations sont appelées à massivement sortir voter. « Nous exhortons la population à sortir massivement pour exprimer leur vote » a appelé le point focal de la Cena. Le hic, c’est que la Commune a été laissée pour compte dans la distribution des nouvelles cartes d’électeur. Mais toujours est-il que les citoyens peuvent voter avec les cartes de 2015.