La Nouvelle Tribune

Présidentielle au Bénin : La CENA prend une autre décision à polémique

Espace membre

Il n’y a plus de doute, le scrutin présidentiel du dimanche 6 mars prochain sera l’élection la plus mal organisée. Et ce, du fait d’un certain nombre de décisions prises par les institutions chargées de l’organisation de l’élection. En effet, alors que la cour constitutionnelle a, à travers une décision à polémique, autorisé l’utilisation de deux cartes d’électeur pour cette élection, la Commission électorale nationale autonome (CENA), au motif de lutter contre la fraude, semble créer la zizanie.

L’institution présidée par Emmanuel Tiando vient en effet de rendre public un communiqué à travers lequel elle indique les cartes d’électeur à utiliser par département. Selon le communiqué n°022/CENA/PT/VP/CB/CEP/SP en date du 03 mars et signé du président Emmanuel Tiando, dans les départements de l’Alibori, du Borgou, de la Donga, de l’Atacora, du Mono, du Couffo, de l’Ouémé, l’Atlantique, le Littoral et des Collines, seule la nouvelle carte d’électeur est autorisée. Cependant dans le Zou et le Plateau, ce sont les cartes d’électeur ayant servi pour les élections législatives, communales, municipales et locales de 2015 qui sont valables.

Imbroglio

Si cette décision est censée réduire les fraudes, elle pourrait bien créer d’autres polémiques. Ceci, car dans de nombreuses localités où la CENA exige l'usage exclusif de la nouvelle carte, la distribution du précieux sésame a débuté il y a à peine quelques heures. Dans les départements du Mono et du Couffo, l’opération de distribution des nouvelles cartes d’électeur a démarré seulement il y a 48 heures. Et on peut bien craindre que le temps ne soit pas suffisant pour permettre la distribution des cartes. Toute chose qui pénalisera certains électeurs.