La Nouvelle Tribune

Coordonateurs d’arrondissements: L’Unamab prend acte de la décision de la Cour constitutionnelle

Espace membre

Les décisions de la Cour sont sans recours, dit-on. Et cela, l’Union nationale des magistrats du bénin (Unamab) l’a bien compris. C’est ce qu’on peut dire suite aux conclusions de la réunion de ce mercredi 2 mars.

Alors qu’un groupe de magistrats a saisi la Cour pour le non respect du code électoral en ce qui concerne la nomination des coordonateurs d’arrondissement, le recours après analyse n’a pas connu une suite favorable.

Lire le communiqué final de la séance de travail du Bureau exécutif de l’Unamab.

Communiqué

Le Be/Unamab s’est réuni à Cotonou ce jour, mercredi 02 mars 2016, conformément aux résolutions de l’Assemblée Générale du 26 février 2016.

Le bureau a pris connaissance de la décision EP 16-21 de la Cour Constitutionnelle en date du 1er mars 2016.

A l’analyse de cette décision, il apparaît que tout en s’abstenant de censurer les violations des dispositions de l’article 28 du Code électoral commises par la Cena, la Cour a retenu l’impératif d’organiser le scrutin à la date du 06 mars 2016 pour demander à la Cena la poursuite en l’état du processus électoral avec la liste rendue public le 22 février 2016. 

La Cour a estimé en effet que l’annulation de la décision portant nomination des Coordonnateurs d’Arrondissements aura pour conséquence immédiat de reporter la date du scrutin et de renvoyer au delà du 06 avril 2016, la date d’entrée en fonction du nouveau président élu et ce, en violation de l’article 124 de la Constitution.

Le Be/Unamab prend acte de cette décision de la Cour Constitutionnelle et invite les collègues Magistrats Coordonnateurs d’Arrondissements à rejoindre leurs postes d’affectation. 

Fait à Cotonou, le mercredi 02 mars 2016

Vive l’Unamab !