La Nouvelle Tribune

Bénin : Ce qui fait peur à Yayi selon la Convention patriotique des forces de gauche

Espace membre

Plus que jamais actif sur le terrain et en campagne déguisé pour le candidat Lionel Zinsou qu’il a imposé aux Forces cauris pour un Bénin émergent, Boni Yayi, le chef de l’Etat du Bénin serait en train de se battre pour sauver sa peau au lendemain du 06 avril où il doit rendre définitivement le pouvoir à un autre Président qu’aura choisi le peuple béninois à l’issu du scrutin dont le premier tour est fixé au 06 avril prochain.

Lors d’une conférence de presse ce jeudi 25 février 2016, la Convention patriotique des forces de gauche (Cpfg) a rappelé un chapelet de scandales accablants contre le chef de l’Etat béninois en fin de mandat. « Les scandales à répétition, les crimes de sang ne peuvent rester impunis… Icc-Services, Cen-sad, Maria-Gléta, Sodéco, Pvi, avions présidentiels, Siège de l’Assemblée nationale, Ppea2, concours frauduleux, pillage et bradage des sociétés d’Etat, disparition de Dangnivo, assassinat de dame Sohoundji etc… » a déclaré Jean Kokou Zounon, Porte-parole du Pcb et de la Cpfg qui ajoute « tous ces scandales ne peuvent rester impunis sans signifier l’effondrement total de notre pays ». Déclarant qu’elle ne se fait pas des illusions, la Cpfg affirme « Avec Zinsou, candidat de Boni Yayi, point de possibilité de voir clair dans tous ces dossiers de scandales ». Tout de go prévient la Cpfg, le régime qu’instaurera Lionel Zinsou « ce sera la poursuite assurée du règne de l’impunité ».