La Nouvelle Tribune

Ajournement des débats sur la loi

Espace membre


Le professeur Albert Tévoédjrè actuellement médiateur auprès de la présidence de la République doit continuer à se contenter de ce titre. Le cinglant camouflet qui lui a été infligé hier au parlement doit le faire réfléchir davantage pour le futur. Des signes probables d’un rejet ou d’un ajournement se dessinaient depuis plusieurs jours à l’annonce de l’introduction de ce dossier en plénière. Les multiples démarches entreprises auprès des députés plusieurs mois ont été vaines. Cet acte des députés est un signe fort de la bonne marche de notre démocratie au Bénin. 

Ismail Kèko