La Nouvelle Tribune

Fernand Amoussou: « Je fustige le manque de sens de responsabilité des acteurs… »

Espace membre

Les différents couacs notés dans l’organisation du scrutin présidentiel du 6 mars prochain continuent de faire débat au sein de l’opinion publique. Des voix s'élèvent aussi au niveau de certains candidats en lice pour la course à la Marina.

C’est dans ce contexte un peu délétère que le candidat Fernand Amoussou est montré au créneau pour dénoncer le manque de responsabilité des acteurs impliqués dans l’organisation de l’élection présidentielle. Ainsi, au cours d’une déclaration de presse ce mercredi 17 février à son siège de campagne à Cotonou, l’ancien Chef d’état major des forces armées béninoises a regretté les événements ayant contraint la Cour à reporter le scrutin présidentiel pour le 6 mars alors que le corps électoral a été convoqué dix (10) mois auparavant : « Je fustige donc avec vigueur le manque de sens de responsabilité de tous les acteurs qui ont conduit à cette lamentable situation de report de l’élection présidentielle et d’utilisation de deux différentes cartes d’électeurs lors de cette même élection», a laissé entendre le général Fernand Amoussou.

Dans un élan patriotique, le candidat à la succession de Boni Yayi a lancé un appel aux institutions de la République : « Je demande aux institutions en charge de la préparation et de l’organisation de cette élection de prendre la pleine mesure de leurs responsabilités quant à la préservation de la stabilité de notre pays dans un environnement régional de plus en plus dangereux ».