La Nouvelle Tribune

Bénin : Lionel Zinsou charge ses adversaires politiques

Espace membre

Lionel Zinsou sait bien être agressif dans ses discours bien que son allure et le sourire qu’il présente à tout instant n’en donnent l’air. Le franco-béninois, premier ministre de Boni Yayi , a récemment chargé avec finesse ses adversaires politiques lors d’un meeting.

« Moi je n’ai fait aucun mal à mon pays. Je crois que je n’ai jamais rien volé dans mon pays. Je crois que je n’ai jamais cherché le moindre marché public. Je n’ai aucun souvenir de m’être enrichi par décret » a-t-il déclaré, laissant penser que parmi ses adversaires il y en a. Pour lui « Lorsqu’on a l’intention de faire la politique, il faut être désintéressé ». Il se présente comme celui qui revient de l’étranger, chargé d’expériences à mettre au service du développement de son second pays, le Bénin. « J’ai fait mon métier professionnel là où je pouvais le faire, c’est-à-dire en Europe, aux Etats-Unis ou au Japon. J’ai ramené des expériences d’autant plus précieuses qu’elles reviennent de 10 pays ». Visiblement prêt à répondre point par point à ses détracteurs, Lionel Zinsou ironise : « En pays Bariba on ne m’appelle pas Dah Yovo comme à Bohicon, on m’appelle le baturé, c’est-à-dire celui qui vient de là-bas, celui qui est un peu teint clair ».