La Nouvelle Tribune

Manœuvres du gouvernement pour le report du scrutin du 20 avril

Espace membre

Les forces politiques mobilisées contre Yayi
(Elles exigent le déblocage de fonds au profit de la Cena)
C’est désormais clair, toutes les forces politiques du Bénin et les Organisations de la société civile (Osc) se mobilisent pour la tenue effective des élections locales le 20 avril prochain, promettant de faire échouer les manœuvres actuelles du gouvernement et du parti au pouvoir, Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe).
En deux jours, le G4, le G13 et les Forces clé se sont entretenus avec le bureau de la Commission électorale nationale autonome (Cena) sur les conditions financières, matérielles et pratiques inhérentes à la tenue effective du scrutin du 20 avril prochain. En dépit de la fatigue liée à leur âge et responsabilité respectifs, Rosine et Nicéphore Soglo, Bruno Amoussou, Adrien Houngbédji, Antoine Kolawolé Idji, Lazare Sèhouéto et Nassirou Arifari Bako accompagné chacun de leurs collaborateurs immédiats étaient encore hier mercredi au siège de la Commission électorale nationale autonome (Cena) au quartier Ganhi de Cotonou. Prenant la parole au nom de tout le groupe au sortir de leur entretien avec le bureau de la Cena, Bruno Amoussou souligne la gravité de la situation qu’ils venaient découvrir. Il s’agit a-t-il indiqué malgré la décision du gouvernement de maintenir la date du scrutin au 20 avril, de n’avoir pas encore mis les fonds nécessaires à la disposition de l’organe chargé de la préparation et de l’organisation pratique dudit scrutin.  Ainsi, s’est indigné le président Amoussou au nom du groupe de ce que la situation qui, la veille les a conduits au cabinet du ministre des Finances n’avait guère évolué. Alors, c’est cela dit-il qui met le doute dans notre cœur quant à la sincérité et la bonne foi du gouvernement de permettre effectivement la tenue du scrutin du 20 avril. Et c’est pourquoi, annonce-t-il « nous partons déçus, profondément déçus car nous avions été confortés par la déclaration de principe du gouvernement confirmant la tenue du scrutin à la date prévue ». Mais, il rassure sur la détermination de leur groupe à maintenir la veille jusqu’au dénouement total de la crise. Pour ce faire, a indiqué le porte parole, « nous avons demandé à la Cena et à son président de prendre leurs responsabilités, de nous informer et d’informer l’opinion au fur et à mesure de l’évolution de la situation ». Venus autour de treize heures au siège de la Cena, la grande délégation des principales forces politiques animant la vie politique béninoise depuis l’avènement de la démocratie en est repartie un peu après quatorze heures avec la promesse d’y revenir chaque fois que de besoin.
 
Ludovic D. Guédénon