La Nouvelle Tribune

Présidentielle 2016 : Des mouvements de soutien à Talon crient leur ras-le-bol

Espace membre

(Ils invitent les institutions de la République à faire preuve de discernement) Victimes de certaines dérives dans l’organisation de l’élection présidentielle du 28 février prochain, les mouvements VIT 2016 et 6.4.16-Jour de gloire proches du candidat Patrice Talon sont montés au créneau ce lundi 8 février au chant d’Oiseau de Cotonou pour alerter l’opinion publique sur ce qui se passe dans certains endroits du pays.

Au cours de cette conférence de presse conjointement organisée par ces deux mouvements, il a été question de dénoncer la persécution, et les actes de vandalisme dont les militants et sièges de campagne du candidat Talon sont sujets. La sanction affligée à la chaîne de télévision Golfe Tv, la tentative d’arrestation du pasteur Elvis Dagba et le retard dans la distribution des cartes d’électeur sont les points développés lors de cette rencontre avec la presse.

Contenu de la déclaration

  1. Tout ce qui se fait et se dit au sujet de la distribution des cartes d'électeurs.

Nous déplorons le retard accusé dans le processus d'établissement et de distribution des cartes d'électeurs.

Il est à noter également notre désapprobation de la manière dont se fait cette distribution; un système d'itinérance qui non seulement ralentit le processus mais aussi ne peut à terme, garantir suffisamment de temps pour d'éventuelles corrections et/ou réclamations.

Nous ne souhaiterions en aucun cas voir, comme ce fut le cas en 2011, cette distribution se poursuivre par endroits le jour même du scrutin.

De même, ainsi que le stipule le code électoral, nous demandons au Cos-Lépi de rendre publique la liste électorale permanente Informatisée et celle des bureaux de vote.

Nous dénonçons également la non-effectivité du dédoublonnage devant être pratiqué sur la liste électorale; une opération destinée à débarrasser la liste électorale des doublons.

  1. L'équité devant les services de média public

Nous dénonçons l'entrave à la libre expression, notamment la persécution dont a été dernièrement victime le pasteur Elvis Dagba.

La politique du deux poids, deux mesures semble être devenue la règle lorsque l'on compare le sort réservé à la chaîne de télévision Golfe Tv à celui de E-Télé qui pourtant s'emploie particulièrement à dénigrer le candidat Patrice Talon.

Il est important également d'évoquer le cas de l'Ortb dont les émissions font la part belle à un candidat particulier au détriment des autres.

  1. Persécution de militants et actes de vandalisme de sièges de campagne du candidat Patrice Talon

Les actes de vandalisme du siège de campagne de Patrice Talon à Natitingou ainsi que le harcèlement et la persécution des membres de sa coordination de campagne à Ouèdo dans la commune d'Abomey- calavi sont des exemples patents que nous ne saurions tolérer.

  1. Dénonciation

Nous dénonçons aussi le fait que le président d'une institution telle que le Cos-Lépi dont dépend une partie sensible du processus électoral affirme publiquement qu'un candidat bien précis gagnera les élections et ce, dès le premier tour? Cette grave partialité cache absolument une manigance que nous dénonçons avec fermeté. Le jeu démocratique est ainsi biaisé et au regard de cela, nous prenons le peuple béninois et la communauté internationale à témoin.

Nous refusons tout acte visant à stigmatiser ou discriminer un candidat précis et invitons respectueusement les institutions de la République à faire preuve de professionnalisme.

Nous exigeons de l'honorable Augustin Ahouanvoébla qu'il présente des excuses au peuple pour cette déclaration qui n'est pas de nature à garantir la paix et la concorde dans notre pays.

Nous invitons tous nos compatriotes à sortir pour retirer leurs cartes d'électeurs et les appelons à la paix et à la sérénité mais également à la vigilance.

Intervenants: Julien Roland Deguenon, Christian Couthon, Cressan Agossou, Gilles Agblo