La Nouvelle Tribune

Présidentielle 2016 : les raisons du désistement de Célestine Zanou

Espace membre

Après l’enregistrement des candidatures pour la présidentielle du 28 février, l’heure est désormais au désistement. En effet, après Philippe Aboumon, le neveu du chef de l’Etat, Louis Akani, Eric Houndété, Victor Prudent Topanou, un autre présidentiable vient de se retirer de la course à la succession du président Boni Yayi.

Il s’agit de Célestine Zanou. Le nom et la photo de l’ancienne directrice de cabinet du feu président Mathieu Kérékou ne figurent en effet plus sur le spécimen du bulletin unique en conception à la Commission électorale nationale autonome (Céna). Candidate malheureuse à l’élection présidentielle de 2006 qui a vu la victoire au second tour de l’actuel président de la république, Célestine Zanou s’est officiellement retirée de la course depuis vendredi dernier.

Elle vient de faire l’annonce il y a quelques instants lors d’une déclaration publique au chant d’oiseau à Cotonou. La présidente de la Dynamique du Changement pour un Bénin débout justifie son désistement par une et une seule raison : le poids de l’argent. Selon Célestine Zanou, l’élection présidentielle du 28 février prochain est une « compétition d’argent et non des idées ». Une compétition à laquelle elle a décidé de ne pas prendre part.