La Nouvelle Tribune

Présidentielle 2016 : Topanou tacle à nouveau Houngbédji et éclabousse Gbadamassi

Espace membre

La justification du choix de Lionel Zinsou comme le candidat du Parti du renouveau démocratique (PRD) par le président Adrien Houngbédji est loin de convaincre le Professeur de sciences politiques à l’Université d’Abomey-Calavi, Victor Prudent Topanou. Le président du parti politique Front Uni pour la république (FUR), dans un post sur sa page facebook, s’est une nouvelle fois désolé de la raison avancée par le président du Parti du renouveau démocratique pour expliquer la position du parti.

« Nous avons fait l'opposition à Soglo ! Nous avons fait l'opposition à Kérékou ! Nous avons fait l'opposition à Yayi ! Allons-nous encore faire l'opposition à Lionel Zinsou ? », ainsi avait justifié samedi dernier le choix du premier ministre Lionel Zinsou. Cette justification, selon Victor Prudent Topanou, est de basse classe. « Non, il est trop intelligent pour ne trouver que cet argument pour justifier son choix », a réagi le professeur Topanou à l’explication du président Houngbédji. Le président du FUR ajoute : « Nous lui vouons un trop grand respect pour nous satisfaire de cette courte justification ». Pour Victor Topanou, en effet,  « même les arguments affectifs auraient été encore plus convaincants ». Car, explique le professeur de sciences politiques, « Lionel Zinsou n'est encore qu'un candidat. Il ne peut être mis sur le même pied d'égalité que Soglo, Kérékou et Yayi qui eux ont été élus Président, d'ailleurs face à lu». Aussi, argumente-t-il, le PRD ne peut se réduire à un parti de Porto-Novo.

Gbadamassi éclaboussé

Dans la même veine de sa réaction contre la justification du choix de Lionel Zinsou comme candidat du PRD, le Professeur Victor Prudent Topanou a ouvert une brèche sur le député Rachidi Gbadamassi. Le président du FUR n’a pas caché son amertume quant à la raison avancée- son engagement à prendre en considération les problèmes de Parakou-par l’élu de la 8ème circonscription électorale pour expliquer son soutien au candidat Sébastien Germain Ajavon. « Gbadamassi et Houngbédji, même combat et même raisonnement ? », se demande Victor Prudent Topanou.