La Nouvelle Tribune

Affaire 14 milliards FCFA : Les travailleurs du port en grève de 48 heures depuis ce jeudi

Espace membre

Les activités au Port autonome de Cotonou sont quasiment paralysées depuis ce matin. A l’origine de cette situation, un mouvement d’humeur des travailleurs de la plate forme portuaire. Réunis au sein du collectif des syndicats de la plate forme portuaires, les travailleurs observent en effet depuis ce jeudi 28 janvier 2016, une grève d’avertissement de 48 heures.

Dans la motion de grève signée par les cinq syndicats membres du collectif et adressée au ministre du travail, les travailleurs expliquent être en grève pour réclamer la satisfaction d’un certain de revendications d’ordre essentiellement pécuniaire.

A travers leur mouvement, les travailleurs du Port autonome de Cotonou réclament la rétrocession de 14 milliards 444 millions 400 mille FCFA. Cette somme qui représenterait le titre d’entrée du groupe Bolloré sur la plateforme portuaire, à en croire les travailleurs, avait été déposée sur le compte du trésor public à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) sur ordre du gouvernement depuis le 31 mars 2011.  

Les travailleurs par leur mouvement entendent obtenir du gouvernement béninois, la rétrocession dans les caisses du Port, la somme de 648 millions FCFA au titre d’un préfinancement effectué par la direction du port dans le cadre de la lutte contre la piraterie maritime dans les eaux béninoises.

Aussi, les travailleurs du port réclament-ils le remboursement de toutes les redevances dues par la Nouvelle cimenterie du Bénin (NOCIBE) au port autonome de Cotonou de même que la révision du contrat de la société technologique de transport du Bénin (STTB).