La Nouvelle Tribune

Le groupe parlementaire de Rachidi Gbadamassi au bord de l’éclatement

Espace membre

Le député Rachidi Gbadamassi, président du groupe parlementaire « République et Démocratie » est depuis quelques temps sur la corde raide. Son groupe parlementaire est au bord de l’éclatement.

Des députés de son groupe parlementaire ne voient plus les choses du même œil et n’ont plus la même vision politique que lui au lendemain de son ralliement à Ajavon. Malheureusement pour ce dernier, il préside un groupe parlementaire dont les députés roulent majoritairement pour le camp de l’actuel chef de l’Etat. Le groupe parlementaire « République et Démocratie » est composé de dix députés.

Il s’agit notamment des députés Rachidi Gbadamassi, Idrissou Bako, Nassirou Arifari Bako, Valentin Djènontin Agossou, Kora Gounou Zimé, Simplice Dossou Codjo, Bonaventure Aké Natondé, Gounou Sanni, Sabaï Katé, Kiarré Sina Toko. Aujourd’hui, ces députés ne parlent plus le même langage que leur président.

Et parmi ces dix députés, deux seulement se sont portés candidats pour la présidentielle de février 2016. Il s’agit des députés Nassirou Arifari Bako et Aké Natondé. Même le député Kora Gounou Zimé qui est très proche de l’honorable Nassirou Arifari Bako, puisque les deux étaient de la même obédience politique « Amana », ne se retrouve plus dans cette ligne politique. Puisque des sources proches de ce député, il préférerait rester aux côtés du chef de l’Etat et de surcroît supporter le candidat de la mouvance.

On apprend que les huit députés fidèles au chef de l’Etat se préparent pour éjecter le « taureau de Parakou » de la tête de ce groupe parlementaire parce que ne répondant plus à leur aspiration politique. C’est dire que dans les tous prochains jours, on risque d’assister à des séismes au sein de la représentation nationale. Les mêmes sources affirment qu’ils ne veulent pas attendre la tenue des élections avant d’opérer ce cataclysme