La Nouvelle Tribune

Présidentielle 2016 : Gbadamassi modère ses propos contre Boni Yayi

Espace membre

En tournée au Nord Rachidi Gbadamassi a prononcé un discours moins fougueux à l'encontre du président Boni Yayi. Tout en le caressant dans le sens du poil, le buffle de Parakou a d'abord rappelé qu'il n'était pas en guerre contre le chef de l'Etat, mais surtout qu'il ne comptait pas critiquer ses actions en tant que président de la République.

Soulignant qu'il n'était contre aucune candidature, mais également qu'il ne s'agissait pas d'une question de couleur de peau, Rachidi Gbadamassi a affirmé qu'il était important, selon lui, de porter au pouvoir quelqu'un qui connait bien le pays: "Nous ne faisons pas partie de ceux-là qui peignent en noir tout le mandat du président Yayi Boni. Pour nous, il faut préserver les acquis et parfaire ce qu'il faut parfaire, améliorer ce qu'il faut améliorer. C'est ça la démocratie. Nous ne sommes pas contre un candidat, mais nous voulons un candidat qui connaît les réalités sociologiques du Bénin, qui connaît le Bénin profond. Je suis contre la xénophobie, je suis contre le régionalisme, je suis contre le racisme. Il ne s'agit pas de la peau (...) Je m'adresse humblement à la haute autorité que je respecte, qui est mon grand frère, qu'il ne s'agit pas de le défier; je ne fais pas de rebellion, je ne l'ai pas offensé..." a t-il entre autres déclaré.