La Nouvelle Tribune

Rachidi Gbadamassi: « On a demandé d’apporter ma tête… »

A lire

USA : la promesse de Donald Trump à la communauté afro-américaine

Gambie : Yahya Jammeh et ses proches accusés d’avoir vidé les caisses de l’Etat

se connecter
se connecter

C’est le divorce total entre l’Alliance force cauris pour un bénin émergent (Fcbe) et l’honorable Rachidi Gbadamassi depuis que ce dernier a annoncé son soutien à la candidature de Sébastien Germain Ajavon pour le compte de l’élection présidentielle du 28 février prochain.

Dans un entretien que l’élu de la 8è circonscription électorale a accordé à la presse ce mardi 12 janvier, dernier jour de dépôt des dossiers de candidatures, Rachidi Gbadamassi a pointé du doigt les agissements et le harcèlement du pouvoir en place dont il est sujet ces derniers jours. « Parce que j’ai fait la volonté du peuple en choisissant Ajavon, on a demandé d’apporter ma tête », a-t-il laissé entendre avant d’ajouter « Depuis que j’ai pris cette historique décision, certains ont élu domicile à Parakou. Et pour éviter la confrontation, je suis venu m’installer à Cotonou». Conscient des menaces qui pèsent sur sa personne, Rachidi Gbadamassi met ses détracteurs en garde: « On n’intimide pas l’intimidateur que je suis ».