La Nouvelle Tribune

Présidentielle 2016 : Bako Arifari se désolidarise des FCBE et annonce sa candidature

Espace membre

Nassirou Bako Arifari sera également sur la ligne de départ pour la course à la succession du président Boni Yayi. L’ancien ministre des Affaires étrangères a, ce jeudi 7 janvier 2016, lors du conseil national extraordinaire de l’alliance Amana tenu à Cotonou, décidé de se lancer dans la bataille présidentielle de février et mars 2016.

Cette décision d’être candidat, le leader de l’alliance Amana, alliance membre de l’alliance Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) au pouvoir depuis 2006, l’a prise suite aux nombreux appels et suscitations de sa candidature au regard de son « parcours politique et professionnel ainsi l’expérience sur la scène internationale ». Lesquels, à en croire ses partisans et sympathisants font de lui un homme d’Etat accompli capable de contribuer à relever efficacement les défis de la lutte contre la pauvreté, la réforme de la gouvernance politique de notre pays, l’engagement d’actions phares pour doter notre pays des infrastructures nécessaires. Ceci, à l’atteinte des objectifs d’un développement inclusif pour bâtir une société de confiance et de partage.

Emiettement des chances de Lionel Zinsou

A travers sa candidature à la présidentielle 2016, l’ancien patron de la diplomatie béninoise vient ainsi de se désolidariser de la candidature du premier ministre Lionel Zinsou, candidat unique de l’alliance FCBE qui a porté en 2006 puis en 2011, Dr Boni Yayi à la magistrature suprême. Elle vient, à n'en point douter, les chances de réussite du candidat Lionel Zinsou qui avait souhaité un consensus national autour de sa candidature.

Il faut rappeler que l’honorable Nassirou Bako-Arifari est le deuxième cacique de l’alliance au pouvoir à se lancer dans la bataille présidentielle après l’ancien député Karimou Chabi Sika qui avait initialement annoncé sa candidature.