La Nouvelle Tribune

Présidentielle 2016 : L’UN fait volte-face et fait l’option d’un candidat externe

Espace membre

L’Union fait la Nation (UN), la plus grande alliance de l’opposition politique, n’aura finalement pas de candidat à l’interne. Les responsables de l’alliance arrivée 2ème lors de la présidentielle de mars 2011 remportée dès le premier tour par le président Boni Yayi, après avoir longtemps annoncé qu’ils choisiraient un candidat en leur sein, viennent d’annoncer le contraire.

Au terme d’une rencontre dans la nuit d’hier mercredi à ce jeudi, les responsables des différents partis et mouvements politiques formant l’alliance UN ont finalement décidé de soutenir pour la présidentielle du 28 février 2016, un candidat autre qu'un membre de l’alliance. Selon certaines indiscrétions, l’alliance serait dans la nasse des hommes d’affaires reconvertis en hommes politiques à la veille de cette importante élection. Certaines sources annoncent l’alliance proche du président du patronat Sébastien Germain Ajavon. D’autres sources l’annoncent plutôt proche du magnat du coton, Patrice Talon. Quelle sera la réaction de l’honorable Eric Houndété et celle d'Emmanuel Golou, tous deux candidats à l’investiture de l’UN face à cette décision tardive ? Réponse dans les prochains jours