La Nouvelle Tribune

Face aux polémiques en cours

Espace membre

V. TopanouLa responsabilité du gouvernement sur les dossiers Lépi et da Silva: A la faveur d’un point de presse tenu  vendredi dernier, le ministre de la justice, porte parole du gouvernement,Victor Tokpanou a apporté des clarifications sur deux dossiers important qui défrayent  la chronique depuis peu.


Il s’agit du rapport des experts sur le projet Lépi et l’abrogation du récent décret portant nomination de Mr Karim da Silva  à la tête de la grande chancellerie  du Bénin. a Il est laissé entendre que  le gouvernement serait en train  d’empêcher  la diffusion du rapport  sur la Lépi. C’est faux et archi faux, car le gouvernement n’a aucun intérêt à agir de la sorte ». Il précise aussi que  la Lépi,  dans le processus  actuel a été une demande  insistante  et constante  du Président de  la République qui en a fait  l’un de ses chevaux de bataille dans le fonctionnement de la République, il  ne saurait donc  constituer en même temps un obstacle pour sa concrétisation. Ce qui n’est pas encore clair dans la tête  des Béninois, dit également, le ministre Tokpanou, c’est que le travail qui est fait  à l’étape actuelle n’est  que le travail des experts,  appelé à être  remodelé si possible.
{mosgoogle}
Quant à l’affaire Karim da Silva, le porte parole du gouvernement  révèle que   c’est l’intéressé même qui aurait adressé  une lettre en bonne et due forme au Chef de l’Etat pour décliner l’offre, en avançant plusieurs raisons personnelles demeurées confidentielles. « Le Chef de l’Etat en a pris  acte, respectant ainsi la volonté de Mr Karim da Silva de  ne pas  pouvoir   exercer  une telle fonction » a  dit aussi Mr Victor Tokpanou.

C.T.