La Nouvelle Tribune

Houndété met en ordre de bataille les militants Un de Parakou et Nikki

Espace membre

En marge de sa participation aux festivités de l’édition 2015 de la fête traditionnelle de la Gaani à Nikki, le premier vice-président de l’Assemblée Nationale et candidat à la présidentielle de 2016 s’est entretenu avec ses sympathisants de Nikki, ainsi que les militants Un (Union fait la Nation) de Parakou. Une occasion pour rassurer la troupe qui attend avec impatience la désignation du porte-étendard de l’Union.

D’abord, Parakou. Ici, l’honorable Eric Houndété, candidat à la candidature unique de l’Union fait la Nation pour la présidentielle 2016 a échangé avec les militants et responsables de la coordination Un de la troisième commune à statut particulier du Bénin. Ceux-ci sont sortis nombreux, bravant même l’harmattan, pour ne pas se faire compter l’événement. La séance s’est déroulée dans les locaux des résidences Coteb. Dans son propos, le coordonnateur UN de Parakou Antoine Guédégba est revenu sur les qualités dont fait montre le premier vice-président de l’Assemblée nationale dans les débats parlementaires. Et ce, depuis plusieurs législatures. Il a salué la constance du député de la cinquième circonscription électorale dans son combat pour la cause des jeunes, des femmes, des personnes du 3è âge.  La représentante des femmes, Suzanne Sogbédji Hountondji abondera dans le même sens.  Compte tenu des prouesses réalisées par l’élu du peuple dans la défense des intérêts des couches les plus déshéritées, elle le rassure du soutien indéfectible des femmes pour l’échéance présidentielle de 2016. Conscient de l’enjeu des prochaines joutes électorales, le représentant des sages, Philippe Akpahounba a, lui,  convié ses pairs de toutes les associations membres de l’UN à se mobiliser pour une démonstration de force à l’occasion de la présidentielle de 2016. Eric Houndété a rappelé que la chose politique est et doit être l’affaire des politiques a rappelé ; avant de rassurer les militants à la base de ce que le combat aura lieu. Pour ce faire, il leur demande de se tenir mobilisés et aux côtés de l’UN pour le triomphe des causes de leur entité politique qui prend toutes les dispositions pour la sauvegarde des intérêts des couches les plus déshéritées de la nation. Il a appelé la troupe à la mobilisation afin que la présidentielle prochaine soit celle qui porte l’UN au palais de la Marina. Eric Houndété, qualifié du candidat des jeunes, peut d’ailleurs compter sur les jeunes Un de Parakou. Ils promettent de déployer la grosse artillerie pour le triomphe de la cause UN le 28 février prochain.     

Nikki : une séance pédagogique à cœurs ouverts

A Nikki, Eric Houndété a communié avec ses sympathisants. Bien qu’improvisée, la séance a connu la participation de nombreux les militants et sympathisants de l’Union fait la Nation. Le premier vice-président de l’Assemblée Nationale était accompagné de son collègue du Prd (Parti du renouveau démocratique), Paulin Gbénou.  Le premier vice-président de l’Assemblée Nationale a été souvent sollicité en vain par ses sympathisants de la cité royale. A cœur ouvert, ces derniers le lui ont signifié en face. Qu’il s’agisse du représentant des jeunes, Ousmane Kanan, de celui des sages ou de  la représentante des femmes, le reproche a été le même. Cependant, cette  «absence» de Houndété à leur côté au moment souhaité n’a pas émoussé leur ardeur. Les intervenants ont tous reconnu et salué la constance de l’homme dans les débats à l’hémicycle pour la cause des sans voix. Après une série d’excuses renouvelées à l’endroit de ses hôtes du jour, Eric Houndété les a priés de le comprendre quant à l’immensité des sollicitations qui l’amènent à blesser les susceptibilités des uns et des autres. Comme aux militants de Parakou, il a aussi convié ceux de la cité royale de Nikki à une mobilisation pour la prochaine présidentielle de février 2016. Car toutes les doléances posées sont susceptibles de résolution mais dans une démarche de programme gouvernemental qu’il entend soumettre au peuple béninois pour son aval. Le député Paulin Gbénou du PRD (Parti du Renouveau démocratique) a salué la mobilisation des sympathisants autour d’Eric Houndété.