La Nouvelle Tribune

Bénin : Le jeu flou du député Octave Houdégbé

Espace membre

Tantôt aux côtés des forces de la majorité présidentielle tantôt  président d’honneur de l’Alliance pour la démocratie et le développement (And) qui soutient Patrice Talon, le jeu flou voire le double-jeu du député Octave Houdégbé reste perceptible en cette veille de l’élection présidentielle de 2016. Décryptage

Pour qui roule enfin Octave Houdégbé en cette période de pré-campagne électorale? Cette interrogation devient de plus en plus insistante dans la tête du Béninois lambda depuis quelques jours. Mais plus l’on s’approche de l’échéance de 2016, plus l’attitude de l’honorable député de la 7è législature confirme le jeu flou dont lui seul à la maîtrise.  En s’affichant publiquement avec les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe)  I il y quelques jours au palais des congrès lors de l’investiture de Lionel Zinsou, l’on pourrait imaginer que le député Octave Houdégbé soutenait la candidature du premier ministre, porte-étendard de la majorité présidentielle pour l’élection de 2016. Erreur, deux jours lui ont suffi pour retourner la veste. En congrès extraordinaire de rénovation le dimanche 20 décembre, l’Alliance pour la démocratie et le développement (And) a porté son choix sur Patrice Talon, lui aussi, en course pour la Marina. L’honorable député, bien qu’en brillant de par son absence lors du congrès, s’est fait représenter par le maire de la commune de Kpomassè, Cocou Tossou. En bon messager, ce dernier n’a pas manqué de rappeler le soutien et l’engagement de l’honorable Octave Houdégbé à sa formation politique. Mieux, Cocou Tossou, au nom  du député empêché pour des raisons de dernières minutes, a-t-on vite fait de noter,  a déclaré avoir pris acte des résolutions issues du congrès extraordinaire de son parti (And, ndlr). Ceci dit, qu’à la fois, l’honorable député Octave Houdégbé se retrouve dans deux camps. Celui de Yayi Boni qui soutient la candidature de son dauphin, Lionel Zinsou, et celui de l’And de Barnabé Dassigli qui soutient Patrice Talon. Ce jeu flou qui doit être mis à nu.

Quant à l’élu de la 5è circonscription électorale, la clarification sur le candidat de son choix pour le compte de l’élection présidentielle de l’an prochain au plus vite possible lui fera du bien au risque de tout perdre. Car selon la sagesse africaine: «On ne poursuit pas deux lièvres à la fois»❒

Chronologie du caractère transhumant de Houdégbé

Octave Houdégbé est élu député de la 5è circonscription électorale sur la liste de l’Alliance pour la démocratie et le développement (And) alors dirigé par Valentin Houdé. Une alliance qui est contre la gouvernance du régime Yayi. Une fois à l’Assemblée nationale, Octave Houdégbé change rapidement de camp. Il rallie le camp Yayi en dépit de l’opposition du parti dont il était encore membre (And). Lors de l’élection du bureau de l’Assemblée nationale en mai dernier, il vota pour Komi Koutché.  

Puis la division a eu raison de l’alliance pour des raisons de paternité du parti. Devenu cacique de l’And de Houdé, il rejoint le camp de Barnabé Dassigli. Conforté par la récente décision du ministère de l’intérieur lui conférant l’And, Octave Houdégbé est maintenu comme président d’honneur du parti. Pendant ce temps, il est la fois aux cotés de Boni Yayi et la fois membre et soutien de taille de l’And qui, dimanche sur le terrain de sports de la mairie de la commune d’Abomey-calavi, a choisit Patrice Talon.