La Nouvelle Tribune

Bénin : Tévoédjrè accusé de corruption par le ministre Aboubacar Yaya

Espace membre

Comme le berger à la bergère, le ministre de la fonction publique, suite aux propos ‘’durs’’ du Professeur Albert Tévoédjrè contre la gestion des concours sous le régime du président Boni Yayi, a réagi.

Ce samedi 26 décembre lors du lancement officiel des épreuves du concours de recrutement d’enseignants au profit des écoles, collèges et lycées publics, le ministre a répondu à son « papa » en dévoilant des dossiers qu’on pourrait qualifier de corruption. En effet, dans sa réplique à l’ancien médiateur, Aboubacar Yaya, après avoir défié l’octogénaire de sortir des preuves de fraudes dans les concours, a demandé des comptes au Renard de Djrègbé. « Il parle de concours frauduleux. Il a la preuve de la fraude ? », a demandé sur un ton colérique Aboubacar Yaya avant de défier le Renard de Djrègbé. « Moi, je le défie, en tant que ministre de la fonction publique. Je le défie qu’il me sorte une preuve de la fraude. Je dis, c’est grave. », a souligné le ministre Yaya avant de conclure que : « N’eut été son âge, j’allais l’assigner en justice ».

Il a également évoqué la réhabilitation de l’une de ses villas à Genève en Suisse sur les ressources de l’Etat. « Qu’il explique comment ça s’est réglé que de vouloir mettre le pays à feu et à sang », a exigé Aboubacar Yaya avant d’aborder un deuxième dossier au relent de corruption. A en croire le ‘’monsieur Fonction publique’’ de l’actuel gouvernement, le frère Melchior a également fait pression sur le gouvernement pour obtenir un véhicule.  « Tévoédjrè a fait pression sur nous. On lui a remis un véhicule officiel qu’il roule, alors qu’il n’est plus Médiateur », a déclaré le ministre de la fonction publique qui se demande : « De quel droit ? ».