La Nouvelle Tribune

Topanou: «Le fondement du choix (de Tévoédjrè) est plus que contestable»

Espace membre

La sortie médiatique ce mardi 22 décembre 2015 de l’ancien médiateur de la république, professeur Albert Tévoédjrè suscite beaucoup de réactions. Notamment de vives critiques. Au nombre des réactions, celles du professeur Victor Prudent Topanou, ancien ministre de la justice et président du parti Front uni pour la république (FUR).

Dans un post sur sa page facebook ce mercredi 23 décembre, Victor Prudent Topanou a critiqué avec véhémence l’attitude de l’ancien médiateur de la république. Pour le président du parti FUR, potentiel candidat à la présidentielle du 28 février 2016, le professeur Albert Tévoédjrè n’avait nullement le droit, à son âge, de choisir un candidat à suggérer au peuple béninois. « C’est sans doute le choix de trop de sa très longue vie », a commenté Victor Topanou qui estime le Renard de Djrègbé « aurait pu se contenter de tracer des sillons, énoncer des repères, fixer des bornes ». Ceci, afin de laisser le loisir aux Béninoises et Béninois de faire leur choix. Mais au lieu de cela, regrette Topanou, le frère Melchior « est resté jusqu'au bout clivant, partisan ».

Lire Présidentielle 2016: Albert Tévoédjrè choisit Pascal Irénée Koupaki

En plus, pense le président du parti FUR, « le fondement même de son choix est plus que contestable ». Le Professeur Tévoédjrè, lors de sa sortie médiatique hier, a en effet déclaré  avoir lu des projets de sociétés qui lui auraient été soumis par quelques candidats parfois déclarés, souvent suscités et putatifs. « Comment peut on faire un choix objectif quand on ne connaît même pas encore tous les candidats en lice encore moins leurs projets de société ? » s’est interrogé  l'ancien ministre de la Justice du président Boni Yayi avant de répondre que « ce choix est donc nécessairement partial et partiel, tout sauf objectif ». Pour Victor Topanou qui a également critiqué le choix d’un acteur non politique, le Professeur Tévoédjrè « a manqué une occasion de ne pas choisir » et de rentrer dans l’histoire.