La Nouvelle Tribune

Blocage de la Lépi

A lire

Gambie : des militaires gambiens et ceux de la CEDEAO encerclent le village de Jammeh

LA GRANDE RUPTURE du Dr Yacouba FASSASSI

se connecter

A cet effet, il a été souligné que Léa Hounkpè menace de bloquer la mise en œuvre de la Lépi, si le rapport des experts ne prend pas compte ses exigences. Face à cette situation dangereuse pour la nation béninoise, la société civile béninoise commence par se poser les questions suivantes : qui veut de la Lépi et qui fait quoi ? Qui ne veut pas de la Lépi ? Léa Hounkpè est-elle qualifiée pour revendiquer ces biens matériels jusqu’à bloquer un rapport déposé au chef de l’Etat ? Pour les conférenciers, l’organisation des élections de 2011 sur la base de la Lépi est une nécessité pour la paix au Bénin à voir ses enjeux. C’est pourquoi, ils demandent au chef de l’Etat de respecter ses engagements vis-à-vis de la nation béninoise, surtout que la date de la dernière chance pour la mise en œuvre de cet instrument électoral est pour le 02 mars prochain.

Malgré les manœuvres du Sap/Cena, la société civile projette des actions pour atteindre ses objectifs. Il s’agit d’informer toutes ses organisations pour comprendre davantage la Lépi, des actions vers les médias, la formation d’une coalition citoyenne pour sa réalisation et la rencontre avec les députés pour le vote des réformes suggérées pour l’établissement de la liste électorale permanente informatisée. Il n’est pas question de baisser les bras, selon les conférenciers.q  Jules Yaovi MAOUSSI