La Nouvelle Tribune

Crise à l’AND : Le ministère de l’Intérieur tranche en faveur de Dassigli

Espace membre

La crise qui secoue depuis quelques semaines, l’Alliance nationale pour la démocratie et le développement (AND) vient de connaître un rebondissement. Suite à une demande de déclaration de parti introduite auprès d’elle le 25 novembre dernier par l’honorable Cossi Octave Houdégbé, le ministère de l’Intérieur, de la sécurité publique et des cultes, vient de reconnaître la paternité de l’AND au camp de l’ancien préfet Barnabé Dassigli.

Cette reconnaissance a été faite par le ministre de l’Intérieur, Placide Azandé, par la déclaration N°1830/MISPC/ DC/SGM/DGAI/ DTLP/SAAP/SA du 27 Novembre 2015. Dans cette déclaration, le ministre Placide Azandé a, conformément aux dispositions de l’article 25 de la loi N°2001-21 du 21 février 2003 portant charte des partis politiques, donné acte au requérant qu’est l’honorable Octave Houdégbé.

Il faut signaler que l’Alliance depuis sa naissance, il y a un an, n’était pas enregistrée au Ministère de l’Intérieur pour avoir une reconnaissance légale. A travers cet acte du ministre Placide Azandé, le camp Dassigli est légalement le bureau reconnu. Mais en dépit de cette réconnaissance légale de l’aile Dassigli, des sources proches du camp de l’honorable Valentin Aditi Houdé font état de ce que ce dernier ne se laissera pas faire. Affaire donc à suivre.