La Nouvelle Tribune

Les affaires d’empoisonnement et de coup d’Etat racontées par le juge Angelo Houssou

Espace membre

« Je ne suis pas un héros », c’est le titre  de l’ouvrage autobiographique du juge Angelo Houssou. L’auteur rendu célèbre par ses deux ordonnances de « non lieu » le 17mai 2012  sur les affaires d’empoisonnement et de coup d’Etat, explique les détails et les méandres de ces deux affaires dans un livre qu’il a lancé hier au Novotel Orisha en présence d’amis, parents et collègues.  

C’est par un livre que le juge Angelo Houssou décide de l’exprimer publiquement et pour la première fois sur les affaires de tentatives d’empoisonnement et de coup d’Etat.  Depuis le 17 mai 2012 où  il a rendu ses ordonnances de non lieu sur ces deux dossiers, Angelo Houssou est entré dans une série de tribulations qui l’a conduit en exil aux Etats-Unis. Dans ce livre de 277 pages, divisé en dix parties publié aux  Editions Afridic- Courrier des Afriques, le juge parle de sa vie et spécialement de ces deux affaires.  Beaucoup de chapitres ont été consacrés à la démarche professionnelle adoptée pour rendre la décision. On peut y lire des chapitres comme : «  mes premiers actes dans le dossier d’empoisonnement », « auditions, interrogations et confrontations », « ouverture de scellés et désignation des experts », « audition historique du président de la république ».

Hier, au présidium, le juge Houssou  entouré de son avocat Me Alain Orounla et du journaliste chroniqueur littéraire Constantin Amoussou  a fait montre de courage, d’engagement et d’attachement au droit et à la justice.  Mais il se veut humble. «  Le livre que nous lançons officiellement aujourd’hui est un compte rendu. Rien qu’un compte rendu (…) J’ai donc écrit ce livre à titre de reddition de comptes au peuple béninois au nom duquel j’ai rendu des décisions de justice ces dernières années », a-t-il expliqué. Il souligne ensuite la délicatesse de la fonction de juge. Et de commenter : « Les décisions de non lieu du 17 mai illustrent, s’il en est encore besoin, le rôle imminent que