La Nouvelle Tribune

Candidat des FCBE : Marcel de Souza désapprouve le choix de Lionel Zinsou

Espace membre

L’honorable Marcel de-Souza a été invité, mardi 8 décembre sur la tribune ‘’L’arbre à palabre’’ du quotidien L’événement Précis. Entre autres sujets, l’ancien ministre du développement a exprimé son désaccord par rapport au choix de Lionel Zinsou comme candidat des Fcbe.

«Les textes n’ont pas été respectés ». C’est l’essentiel à retenir des propos de Marcel de Souza qui s’est exprimé par rapport au choix de Lionel Zinsou pour représenter les Fcbe à la présidentielle de 2016. Invité hier mercredi sur ‘’Sous l’arbre à palabre’’ de L’événement Précis, l’ancien ministre a donné son point de vue sur le sujet.

De ses propos, il ressort que les instances qui devraient décider du choix du candidat unique n’ont pas été consultées et les critères de mise en place pour la sélection n’ont pas été respectés. Pour lui, l’instance supérieure de l’alliance que constitue le Conseil des chefs de parti n’a jamais été associée au processus de désignation du candidat unique. « On nous traite comme des veaux », a laissé entendre le président du Front Républicain du Bénin (Frb).

Il affirme que les critères fixés par la commission dont l’appartenance à l’alliance Fcbe, avoir une base électorale et avoir bénéficié d’un mandat électif n’ont guère été respectés. « Je ne partage pas cette manière de désignation » a juste affirmé Marcel de Souza après avoir estimé que cette commission s’est révélée assez incompétente car ayant encore eu recours au Chef de l’État avant de pouvoir statuer. Le chef de l’État que l’honorable a qualifié de ‘’professeur agrégé expert en drible et en politique’’ lors du congrès de son parti politique, le Frb, quelques jours plus tôt.

Lire Bénin : Marcel de Souza s’affranchit de toute tutelle mais assume le bilan de Yayi

Ce faisant, il dit avoir laissé entendre le fait que le président Yayi Boni n’honore pas la plupart de ses engagements. Il a aussi fait part de dribbles vécus par lui ou par d’autres membres de l’alliance lors de plusieurs votes au Parlement. Ce qui explique le fait, dit-il, qu’il se soit « mis en réserve par rapport aux Fcbe et la République ». Par ailleurs, l’ancien ministre a reconnu que des fronts se constituent de l’intérieur pour exprimer leur désaccord par rapport à ce choix. Aussi, Marcel de Souza dit ne pas atteindre ses ambitions de 2011 mais il indique qu’il faut « savoir prendre ses décisions au bon moment »