La Nouvelle Tribune

L’Udbn réaffirme son soutien à Ajavon et rassure ses militants

Espace membre

Provoqué par un trio de membres débauchés par Patrice Talon, le Bureau politique de l’Union pour le développement du Bénin nouveau(Udbn)  sort de ses gongs. Vendredi soir au Chant d’Oiseau, le voilà sous les feux de la rampe pour démentir tout soutien à Patrice Talon. Le parti, diront Léon Adégnandjou et Gildas Aizannon, ses deux porte voix du moment, est et reste derrière Sébastien Ajavon avec qui, il atterrira à la Marina le 06 avril 2016. 

« La fusée UDBN a pris son envol et aucun missile ne l’empêchera de faire un atterrissage le 06 avril 2016 à la Marina avec à bord le nouveau Président élu Sébastien AJAVON.  Nous invitons donc les militantes et militants de l’UDBN à rester sereins et à ne pas céder aux manipulations et intoxications ». Telle est la conclusion rassurante et pleine d’engagement de la déclaration faite le vendredi 04 décembre au Chant d’Oiseau par le bureau politique de l’Udbn. Déclaration lue par son secrétaire général adjoint et porte parole Gildas Aïzannon après les propos liminaires et explicatifs de Léon Adégnandjou. Vingt quatre heures avant, le parti a été éprouvé par une déclaration calomnieuse de trois dissidents du parti dont deux émanent du Bureau politique. Dans cette déclaration, ils veulent faire croire à l’opinion nationale que les membres du bureau politique sont désormais acquis à la cause de Patrice Talon. Les trois membres que sont Corneille Ahossi, Pierre Lisboa et Philomène Ekpo, d’ailleurs suspendus ont dénoncé la gestion familiale du parti par sa présidente Claudine Prudencio qu’ils accusent de prendre de façon unilatérale les décisions sans les consulter et de ne pas faire la promotion des femmes et des jeunes. Point par point, l’Udbn bat en brèche ces arguments qu’il trouve farfelus. Le choix de Sébastien Ajavon a été fait de façon consensuelle au cours du congrès des 23 et 24 Octobre dernier. Quant au soutien à Patrice Talon, il restera une aventure isolée de ces trois dissidents. « Par la présente sortie médiatique,  la Présidente de l’UDBN et de l’ensemble du Bureau politique qui demeure plus que jamais soudé, viennent apporter un démenti formel à cette rumeur malveillante de supposé ralliement du Bureau Politique de l’UDBN à un quelconque candidat, autre que Sébastien Germain AJAVON. La vérité et la seule, c’est que le parti UDBN et sa Présidente Claudine PRUDENCIO sont mobilisés pour la victoire prochaine du Président Sébastien AJAVON en 2016. Si ce n’est de la plaisanterie puérile motivée par le réflexe de Pavlov, comment un Bureau Politique peut-t-il se réunir sans sa Présidente et les autres membres ? »,se désole le parti.Il n’a pas manqué de montrer que ces trois dissidents sont « psychologiquement fragiles » et « visiblement affamés » et qui ne raisonnent que par le ventre. Une réplique aussi violente à la hauteur de l’agression verbale de la déclaration lue par Philomène Ekpo