La Nouvelle Tribune

2016 : Sofiath Onifadé et les Fcbe de l’Ouémé approuvent le choix de Lionel Zinsou

Espace membre

La présidente du Front d’action pour une conscience citoyenne (Facc) Sofiath Onifadé Baba Moussa et les militants des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) venus de toutes les communes du département de l’Ouémé louent le choix de Lionel Zinsou, seul candidat de la majorité présidentielle à la prochaine élection présidentielle de février 2016. Ils l’ont fait savoir samedi dernier à travers une grande mobilisation qui a eu pour cadre l’espace Ubuntu à Porto-Novo.

Les militantes et militantes du Facc et ceux des Fcbe des différentes communes de l’Ouémé disent d’une même voix « Oui ! » au choix opéré par la grande famille cauris. Il s’agit de Lionel Zinsou. C’est l’ex -ministre Sofiath Onifadé Baba Moussa qui a sonné la grande mobilisation autour de ce candidat. Elle a été accompagnée par plusieurs personnalités politiques natives de ce département, notamment le ministre de l’urbanisme Noël Fonton et le représentant du ministre de l’Intérieur, Michel Alokpo. La présidente du Facc a justifié à l’assistance ce choix de Lionel Zinsou. Contrairement à ce qui est avancé par certaines langues, Sofiath Onifadé Baba Moussa dira que Lionel Zinsou est bel et bien un Béninois qui connaît bien le Bénin. A preuve, a-t-elle fait remarquer, Lionel Zinsou a été de 2006 à 2011, le conseiller du chef de l’Etat et il a travaillé avec le président Boni Yayi. « Ce n’est pas un homme nouveau en tant que tel puisque c’est un Béninois et il a servi son pays depuis des années. Donc nous avons besoin d’un homme d’une aussi grande compétence. Nous connaissons tous la Fondation Zinsou qui a été créé depuis une dizaine d’années et cette fondation est gérée depuis, par sa propre fille et elle n’est pas la seule présente au Bénin, il y a toute sa famille présente au Bénin depuis des années. Les deux autres filles de monsieur Lionel Zinsou vivent également au Bénin depuis des années. C’est un amateur d’art et il l’a manifesté en créant cette Fondation » a martelé la présidente du Facc. « Nous sommes prêts, nous sommes prêts à l’accompagner dans cette noble fonction, parce qu’il ne sera pas seul à gérer, il faudrait que tous les Béninois soient unis derrière lui et que nous puissions le porter à la magistrature suprême à travers notre vote massif le 28 février prochain et aussi à travers notre comportement citoyen avant, pendant et après les élections… » a -t-elle ajouté. Elle sera appuyée dans ses propos par plusieurs autres messages dont ceux des représentants des Fcbe de Sèmè-Kpodji, d’Adjarra, d’Avrankou, de Porto-Novo, des Aguégués et de la coordination Fcbe de la vallée de l’Ouémé. Pour Michel Alokpo, représentant le ministre de l’Intérieur et le cadre de concertation des confessions religieuses, le choix de Lionel Zinsou coïncide bien avec les critères énoncés par le cadre de concertation des confessions religieuses. Quant au ministre Noël Fonton, il a remercié la ministre Sofiath Onifadé Baba Moussa pour cette initiative. Selon lui, l’Ouémé ne va pas rater le train et le message phare qu’il a adressé aux militants, c’est d’inviter tous ceux qui ont quitté les rangs, ceux qui se fâchent à une union sacrée. Pour finir, il a demandé à tous de s’aligner derrière ce candidat pour une victoire certaine